AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 17
MIROIR : Julianne Moore
IDENTITÉ : Goby03
CRÉDITS : JULIANNE MOORE IN THE EDIT MAGAZINE MAY 5TH, 2016 BY SEBASTIAN KIM
A DÉBARQUÉ LE : 15/10/2018
SITUATION : veuve
EST ÂGÉ DE : 57 ans
avatar

MessageSujet: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 21:04


Hélène Marie Rousseau
Le déplacement majestueux de l'iceberg est dû au fait qu'un neuvième seulement se laisse voir à la surface de l'eau. Ernest Hemingway

identité : Hélène Marie Rousseau surnom : Madame Rousseau. date et lieu de naissance : Vendredi 13 octobre 1961 à Paris âge : 57 ans nationalité et origines : Française situation maritale : veuve. orientation sexuelle : hétérosexuelle occupation :psychologue ancienneté à ostrov island :1 mois maladie(s) : Cyclothymie, Mégalomanie avatar : Julianne Moore groupe choisi : narcissus poeticus principaux traits de caractère : cynique, patiente, rusée, attentive, aime commander, blasée, secrète,  dépendante, n'a pas sa langue dans sa poche, manipulatrice, pessimiste, perverse, ponctuelle, souriante, torturée
i'm not mad, my reality is just different from yours...
Naître un vendredi 13 n’est pas sans conséquence. Ce jour qui pour certain porte chance et pour d’autres les entraîner dans une spirale infernale de malchance. Hélène Marie Rousseau aurait dû se douter que son bonheur et sa chance dans la vie n’aurait pas pu durer éternellement. Mais avant de vous expliquer les événements qui ont à jamais changé Hélène Rousseau, je dois d’abord vous présenter qui elle était.

C’était le vendredi 13 octobre 1961 dans la capitale française que tout a commencé. Johanne Rousseau commença à avoir de puissantes contractions le jeudi 12 octobre à 22h. Son mari n’était pas présent physiquement, car Maurice se trouvait en Allemagne pour un voyage d’affaire. Néanmoins, il était là au téléphone encourageant sa femme du mieux qu’il pouvait. C’était donc seul qu’elle se rendit à l’hôpital le plus proche. Et après plusieurs heures de travail, Johanne donna naissance à 00h03 à une petite fille de 2,5 kg.
C’est ainsi que naquit Hélène Marie Rousseau. Les premières choses qu’elle entendit furent les cris de de joie de son père au téléphone. Tout prévoyait un futur heureux pour l’enfant. Elle était née dans une famille relativement aisée et aimante. Et c’est effectivement ce qu’il se passa pendant de nombreuses années.

La petite Hélène grandit sans problème de santé, elle travaillait bien à l’école et elle avait des amis. Elle était gentille, mais elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. Elle faisait la fierté de ses parents.

Au lycée, elle fut une brillante élève ce qui lui permit de rentrer dans l’École de psychologues praticiens à Paris. Et cinq ans après, elle sortit de l’école un diplôme en poche et un fiancé au bras.

Et 6 mois après l’obtention du diplôme à 24 ans, elle se maria avec Thomas Martinez, un jeune comédien qu’elle avait rencontré suite à une sortie entre amies au théâtre. Il n’était pas très riche et avait un travail plus qu’aléatoire, mais il faisait rire Hélène. Et ça lui suffisait.

Et deux ans plus tard en 1987, Hélène et Thomas durent chercher un logement plus grand, car Hélène venait d’accoucher d’une petite Fabienne. Elle était aussi rousse que sa mère et elle avait les yeux bleus de son père. Elle se portait comme un charme.

La petite famille fut heureuse pendant de nombreuses années. Hélène avait arrêté de travailler pour élever sa fille. Et Thomas était devenu libraire. Et de temps en temps, il jouait dans une troupe de théâtre.

Mais tous les grains de chance avaient fini par s’écouler du sablier. Hélène n’avait plus de chance. Et le vendredi 13 de sa naissance qui lui avait porté chance jusqu’à maintenant commença à lui reprendre tout ce qu’il lui avait donné.

C’était en 2001 où les choses ont commencé à changer, un peu avant les quarante ans d’Hélène. En février, ses parents décédèrent de leur belle mort. Ce fut d’abord sa mère qui rendit son dernier souffle dans son sommeil le 5 février. Et comme s’il ne pouvait plus vivre sans sa femme, Maurice fit une crise cardiaque quelques temps après, le 17 février.

Hélène en fut bouleversée, mais avec le soutien de son mari et de sa fille, elle réussit à s’en remettre. Mais les choses ne s’arrêtèrent pas là pour Hélène. Le vendredi 13 avril 2001 fut le tournant de la vie d’Hélène Marie Rousseau.
Thomas et sa fille Fabienne étaient tous les deux à la maison, vaguant à leur occupation. Hélène était sortie pour se recueillir sur la tombe de ses parents. C’était devenu une sorte de rituel pour elle. Elle allait rendre visite à ses parents tous les vendredis pour leur raconter sa semaine. Ca l’aidait à faire son deuil et à ne pas se faire submerger par la peine. Pour rien au monde, elle aurait raté son rendez-vous. Et ce fut ce qui sauva sa vie, mais à quel prix ?

Hélène était assise sur la pierre tombale sous laquelle reposaient ses parents. Elle était en train de leur parler de la dernière note qu'avait ramené Fabienne, un quinze en biologie. Hélène était extrêmement fière.

Soudain, elle fut interrompue dans ses propos par la sirène des pompiers. Elle tourna la tête pour apercevoir les lueurs d'un camion rouge se dirigeant dans la direction de son appartement. Mais sur le moment, Hélène ne s'inquiétait pas. Lorsque l'on habitait en ville, il n'était pas rare d'apercevoir les pompiers. Il était presque impossible de passer une journée sans attendre la sirène hurlante.

Ce ne fut qu'une petite heure après avoir entendu la sirène retentir qu'Hélène prit la direction de chez elle. Elle avait le sourire, ça lui avait fait du bien de parler librement, mais maintenant elle avait hâte de retrouver son mari et sa fille. Au fur et à mesure où elle se rapprochait de chez elle, une odeur de brûler commença à envahir l'air. Et lorsqu'elle leva les yeux, elle aperçut un nuage de fumée. Inquiète, elle accéléra le pas.

Ce qu'elle vit en arrivant devant chez elle était bien pire que tout ce qu'elle avait pu imaginer. L'appartement où elle vivait n'existait plus. A sa place se trouvait désormais un trou béant couleur cendre.

Hélène se jeta sur le premier pompier qu'elle vit pour lui demander en larme ce qu'il s'était passé et où était sa famille. La seule réponse de l'homme fut un regard compatissant et d'appeler un de ses collègues pour qu'il prenne en charge Hélène.

Alors qu'un autre pompier guidait Hélène vers une ambulance et vers la police, elle fit deux pompiers en train de transporter un corps dans un brancard. Le corps était enveloppé dans une housse mortuaire et rien ne laisser présager l'identité de la victime. Mais l'instinct d'Hélène la poussa à fausser compagnie au pompier pour se précipiter sur le brancard. Ne laissant pas les forces de police ou les pompiers l'en empêchait, elle ouvrit la housse mortuaire. Et stupeur, le corps était presque complètement calciné, le visage avait été partiellement épargné, figé dans un rictus affreux de douleur et de peur.

Hélène tomba sur le sol, hurlant à pleins poumons. C'était sa fille, Fabienne. Sa chair de sa chair qu'elle venait de voir sans vie.

Ce qu'il se passa ensuite, Hélène n'en avait aucun souvenir. Elle passa un an, suivie par un psychologue. Sa vie était devenue une routine dont elle ne gardait aucun souvenir à part la douleur de la perte.

Les choses s'aggravèrent quand le psychologue essaya d'évoquer la mort de Thomas, qui avait subi le même sort que sa famille. Hélène fit une nouvelle crise, comme si elle venait d'apprendre la nouvelle pour la première fois.

Afin de la protéger et de l'aider, Hélène fut envoyé dans un centre spécialisé. On lui décela  un trouble de cyclothymie ainsi qu'une forte tendance à la mégalomanie. Hélène passa cinq de sa vie dans ce centre. Elle n'avait que très peu de souvenir à cause de son traitement qui consistait principalement à lui donner des sédatifs.

Mais avec le temps, Hélène commença à refaire surface et à reprendre le contrôle de son esprit. Elle réussit à se servir de ses compétences de psychologue pour masquer les symptômes de ses problèmes mentaux et tromper ses médecins.

Et ce fut ainsi qu'au bout de cinq ans d'isolement et d'enfermement, Hélène réussit à sortir du centre.

Pendant une dizaine d'année, Hélène vivota de petits boulots en petits boulots. Elle n'arrivait pas à garder un travail ou alors ses patrons avaient entendu parlé de son séjour dans un asile et il faisait tout pour qu'elle parte.
De plus, Hélène était devenu connu par les services de police, car elle était régulièrement retrouvée en possession d'antipsychotiques obtenus sans ordonnance. Elle s'en servait pour calmer ses crises, mais surtout pour calmer ses tremblements dus à la dépendance.

Alors quand Hélène tendit parler d'un hôpital psychiatrique, pas trop regardant sur le personnel et qui n'avait jamais entendu parler d'elle, elle fit ses valises.

Lors de l'entretien, elle présenta son diplôme de psychologue comme si de rien n'était. Bien sûr, elle ne mentionna pas qu'elle avait perdu le droit d'exercer. Et puis, de toute façon, l'interdiction était valable en France. Il n'y avait rien de préciser pour les autres pays.

Elle réussit à se faire embaucher et cela fait maintenant un mois qu'elle travaillait à l'hôpital. Le lieu était complètement coupé du monde, mais ça ne dérangeait pas Hélène, bien au contraire.

Elle avait presque une totale liberté de faire ce qu'elle voulait avec les patients. Personne ne semblait lui faire des reproches. Et puis, d'après les bruits de couloirs, les patients subissaient bien pire que ce qu'elle pouvait leur faire endurer. Et surtout, elle arrivait sans problème à se fournir en antipsychotique.

Goby03
prénom : Adrien âge : 21type de personnage : inventé  d'où connais-tu le forum ? Je l'ai trouvé complètement par hasard en tombant sur un forum de pub de forum rpg comment le trouves-tu ? J'aime beaucoup le design, il est sobre et efficace.C'est plutôt simple de trouver les informations que l'on cherche. Et j'aime beaucoup l'idée de l'hôpital psychiatrique et des personnages torturés.as-tu lu le règlement ? Bien sûr ! C'est la première chose que je fais après avoir lu le contexte.  autre chose à dire ? J'espère pouvoir accrocher à l'univers et faire mon nid.


Code:
<t>julianne moore »</t> <ps>hélène m. rousseau</ps>




Dernière édition par Hélène M. Rousseau le Lun 15 Oct - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 1990
MIROIR : carey gorgeous mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : soeurs d'armes (avatar) | verendrye (icons) | astra (signature)
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016

SITUATION : Coeur de charbon, calciné et lacéré par des crocs de passion. Électron libre qui désintègre ceux qui s'approchent trop de sa masse.
EST ÂGÉ DE : 33 ans qui lui collent à sa peau desséchée. C'est une oeuvre d'art qui a passé son temps et qu'on préfère entreposer aux archives.
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 21:12

Citation :
cynique, patiente, rusée, attentive, aime commander, blasée, secrète,  dépendante, n'a pas sa langue dans sa poche, manipulatrice, pessimiste, perverse, ponctuelle, souriante, torturée
Han mais attend, ça va être une bonne pote pour Nirina ça    ou une ennemie aussi

Bienvenue à toi, ce personnage a l'air prometteur à souhait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 225
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 21:14

Ow... bordel mais quelle histoire.. incroyablement poisseuse la pauvre Hélène c'est affreux ce qui est arrivé à sa famille.. c'est vachement bien écrit en tous les cas ! C'est sûr qu'isolée maintenant, c'est bien pour elle ^ ^Si jamais un RP te dit, je serai ravi de t'en proposer un parmi mes trois persos

Bienvenue parmi nous !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
THE VICIOUS ONE
PILULES AVALÉES : 123
MIROIR : Adam Driver
IDENTITÉ : sarada
A DÉBARQUÉ LE : 22/08/2018

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 21:16


Bienvenue parmi nous chère psy dérangée !
Je te souhaite un bon jeu chez les fous !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 184
MIROIR : Robert Downey Jr.
IDENTITÉ : d3nver
CRÉDITS : pipou
A DÉBARQUÉ LE : 27/05/2018

SITUATION : Divorcé
EST ÂGÉ DE : 56 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 21:18

Et bien madame vous n'avez pas la vie la plus simple et une histoire bien triste
Je vous offrirais des fleurs pour vous aider un jour

En tout cas bienvenue par ici!

_________________
Leave a light on

If you look into the distance, there's a house upon the hill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2709
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/anaphore
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 28 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 21:51

Bienvenue parmi nous
J'aime beaucoup ton histoire, très triste mais bien écrite
Par contre pour le groupe il faut choisir entre anthemis rosea et narcissus poeticus Tu trouveras toutes les explications ici
Après ça je pourrais te valider du coup !

_________________
i'll morph to


someone else
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2709
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/anaphore
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 28 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 21:58

(dp)


Félicitations !

C'est parfait

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________
i'll morph to


someone else
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 17
MIROIR : Julianne Moore
IDENTITÉ : Goby03
CRÉDITS : JULIANNE MOORE IN THE EDIT MAGAZINE MAY 5TH, 2016 BY SEBASTIAN KIM
A DÉBARQUÉ LE : 15/10/2018
SITUATION : veuve
EST ÂGÉ DE : 57 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Lun 15 Oct - 22:16

Merci tout le monde !
@nirina vespucci Merci ! Si Nirina n’empêche pas Hélène de se fournir en cacher et de torturer quelques patients, elles pourraient très bien s'entendre. Peut-être même faire des séances de torture en groupe ?

@nathaniel williams Merci ! Ça me fait très plaisir que mon écriture te plaise. C'est avec plaisir que j'irai lire les fiches de tes persos pour te proposer un rp.

@aris w graham Merci !

@pietro v. panebianco Merci ! Non malheureusement, Madame a un joueur un peu sadique. Des fleurs ?  Je note, je note.

@piper c. blackwood Merci ! Content que mon écriture plaise ! Et merci pour la validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 62
MIROIR : Charlize Theron
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 03/09/2018

SITUATION : Bien loin de s'inquiéter sur le côté sentimental de sa vie. Encore faudrait-il qu'elle sache ce que cela signifie.
EST ÂGÉ DE : 41 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Mar 16 Oct - 8:39

Déjà Julianne Moore ! Et cette histoire.

Ensuite... quelqu'un a parlé de torturer des patients... ?

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 17
MIROIR : Julianne Moore
IDENTITÉ : Goby03
CRÉDITS : JULIANNE MOORE IN THE EDIT MAGAZINE MAY 5TH, 2016 BY SEBASTIAN KIM
A DÉBARQUÉ LE : 15/10/2018
SITUATION : veuve
EST ÂGÉ DE : 57 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Mar 16 Oct - 13:35

Merci Selena !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 47
MIROIR : Sophia Bush
IDENTITÉ : lamaouautruche
CRÉDITS : jeune padawan
A DÉBARQUÉ LE : 12/09/2018
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Mar 16 Oct - 20:47

Bienvenuuuuue in love Quel intéressant personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 17
MIROIR : Julianne Moore
IDENTITÉ : Goby03
CRÉDITS : JULIANNE MOORE IN THE EDIT MAGAZINE MAY 5TH, 2016 BY SEBASTIAN KIM
A DÉBARQUÉ LE : 15/10/2018
SITUATION : veuve
EST ÂGÉ DE : 57 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Mer 17 Oct - 8:58

Merci Nola !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 713
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Ven 19 Oct - 21:49

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 17
MIROIR : Julianne Moore
IDENTITÉ : Goby03
CRÉDITS : JULIANNE MOORE IN THE EDIT MAGAZINE MAY 5TH, 2016 BY SEBASTIAN KIM
A DÉBARQUÉ LE : 15/10/2018
SITUATION : veuve
EST ÂGÉ DE : 57 ans
avatar

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   Sam 20 Oct - 9:42

Merci Kriemhilde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau   

Revenir en haut Aller en bas
 

We didn't start the fire No we didn't light it But we tried to fight it - Hélène Marie Rousseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Park In Su x I never meant to start a fire.
» SEELEY ▬ From the ashes a fire shall be woken, a light from the shadows shall spring.
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-