AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 76
MIROIR : Meryl Streep
IDENTITÉ : Lore
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2017

SITUATION : Célibataire mariée à son métier
EST ÂGÉ DE : 59 ans
avatar

MessageSujet: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Jeu 20 Sep - 22:08


Elizabeth Eleonore Hangleton
Ici, l'imprudence peut coûter la vie

identité : Elizabeth Eleonore Hangleton surnom : On a découpé mon prénom de mille et une façon, mais je vous déconseille d'essayer date et lieu de naissance : 26 juin 1959 à Newcastle âge : 59 ans nationalité et origines : Je suis une anglaise pure souche, mes parents étant tout deux originaires de Newcastle situation maritale : Mariée à mon métier depuis plusieurs années orientation sexuelle : Hétérosexuelle occupation : Chef des infirmiers. J'ai gravis les échelons ici. Il faut dire que j'ai commencé tout en bas de l'échelle. ancienneté à ostrov island : Ah Ostrov Island... Ce lieu est devenu ma maison. J'y séjourne depuis plus de trente ans. J'ai fini par m'attacher à cet asile. maladie : Aucune avatar : Meryl Streep groupe choisi : Anthemis Rosea principaux traits de caractère : Elizabeth est connu à travers tout l'hôpital pour son tempérament de feu. Elle dirige les infirmiers d'une main de maître depuis de nombreuses années maintenant. Très organisée, elle n'aime pas lorsque les choses vont de travers et n'hésite pas à hausser la voix lorsque c'est nécessaire, peu importe qui se trouve face à elle. Il faut dire qu'étant l'une des plus anciennes employées, elle en a vu passer des salariés, des patients, des médecins et même quelques directeurs. Elle sait parfaitement se faire respecter que ce soit des patients ou de ses subalternes. Cependant, n'allez pas penser que, parce qu'elle sait être ferme, elle n'est pas sympathique, bien au contraire. Son ancienneté lui confère un certain statut, mais aussi une tendresse, notamment pour les patients et employés les plus anciens qu'elle connaît depuis de nombreuses années. Elle sait se montrer douce et compréhensive, ayant appris au fil des années qu'un peu de gentillesse, c'est parfois tout ce qu'il faut aux patients pour se calmer. De plus, elle est très proche de certains internés avec qui elle affectionne discuter. Elle aime les voir évoluer, guérir parfois et pouvoir s'échapper d'Ostrov. Elle ne perd pas souvent son calme, mais ses colères s'expriment toujours par un ton extrêmement froid et cassant. Elle n'est pas méfiante néanmoins, il faut savoir lui faire baisser la garde, elle préfère rester prudente, notamment avec les petits nouveaux. Quand aux expériences qui se déroulent à Ostrov, ce serait mentir que de dire qu'elle n'en a pas connaissance. Elle tolère car elle sait qu'elle n'a pas le choix et que malgré son ancienneté et son influence, cela s'est toujours déroulé ainsi. Ce qui ne l'empêche pas de le dire quand elle pense que cela va trop loin. Sur ce point-là, elle est rarement écoutée, mais ça ne l'empêche pas d'essayer... Et de venir en aide aux victimes de ces gens qu'elle considère comme indignes du statut d'humain. Car il faut savoir qu'Elizabeth a des convictions solidement ancrées et qu'elle y est fidèle. Pour elle, les patients ne sont pas responsables des actes qu'ils ont pu commettre, en revanche ceux qui s'amusent avec eux aujourd'hui, oui. Et lorsque quelqu'un va à l'encontre des-dites convictions, c'est rare quand cela se passe très bien entre Elizabeth et la personne sus-nommée.
i'm not mad, my reality is just different from yours...
Décembre 1967 – Newcastle – Impressionnée, Elizabeth, huit ans, observait sa grande cousine qui triturait les boutons de sa radio à la recherche d'une fréquence bien précise. Il était tard et toute la maisonnée dormait hormis les deux cadettes des Hangleton. Eliza attendait impatiemment que sa cousine lui montre ce avec quoi elle l'avait fait languir depuis trois jours. Et finalement, un petit cri de joie résonna lorsque son aînée de dix-sept ans trouva ce qu'elle cherchait. Autant dire que la petite blonde était déçue "-Une radio ?". Sa cousine la regarda comme si elle venait de proférer un odieux blasphème et finit par expliquer en s'enflammant quelque peu, passionnée par son sujet "-Lizzie, c'est pas juste une radio ! C'est un symbole de liberté, un signe de ralliement pour une grande partie de notre nation !". La Hangleton finit par apercevoir le regard circonspect de la fillette et se décida à expliquer plus clairement "-Radio Caroline est une des seules radios de Grande-Bretagne à émettre du rock. En août, le gouvernement a fait passé une loi pour empêcher les radios pirates comme celle-ci, d'émettre. C'est la seule qui a continué. Toutes les autres se sont arrêtées. Pas elle. Ces gars sont des héros Lizzie ! A leur façon, ils militent pour la liberté d'expression, ce qu'à fait le gouvernement est une forme de censure.". La petite fille plissa le nez en interrogeant sa cousine "-C'est quoi la censure ?". La rousse réfléchit rapidement à une définition compréhensible par une enfant. Elle s'était peut-être un peu emballée précédemment "-La censure, c'est quand on empêche les gens de s'exprimer librement, quand on leur interdit de dire ce qu'ils veulent. Ici les radios pirates ont été censurées car des vieux croûtons pensent que le rock écouté par la moitié des anglais est la musique du diable. Les gens de Radio Caroline ont choisis la liberté d'expression et de pensée plutôt que de suivre une loi qui allait à l'encontre de la liberté.". La Hangleton connaissait les convictions déjà très fortes de sa petite cousine qui, malgré son jeune âge, avait déjà des idées bien précises sur le concept de liberté. Elle savait qu'en employant les mots avec soin, elle pouvait convaincre Elizabeth. Et elle y était parvenue. A ces mots, les yeux de la blonde s'était mis à briller d'admiration et, désormais, elle fixait le poste de radio impressionnée. Les deux cousines restèrent encore quelques minutes à écouter la musique que libérait le poste, mais la plus jeune, épuisée, s'endormit rapidement au son des accords des Beattles. Elizabeth venait de faire la rencontre de ce qui allait rythmer sa vie durant de nombreuses années.

Juin 1980 – Newcastle –
Affalée dans son lit, Elizabeth révisait activement pour ses examens. La blonde était sereine vis-à-vis de ces derniers. Elle savait qu'elle avait bien travaillé. Après ces examens, elle obtiendrait enfin son diplôme d'infirmière psychiatrique. Lorsqu'elle avait commencé, il y a trois ans, elle n'y croyait pas vraiment. Elle se disait que ces études n'étaient que provisoires en attendant de trouver mieux. De plus, les études se passant en hôpital et étant payées, ça l'arrangeait bien pour prendre le temps de trouver ce qu'elle voulait réellement faire. Mais elle s'était attachée de manière inattendue à cette formation. Elle avait trouvé sa voie. Certes, totalement par hasard, mais, et alors ? Cette dernière lui convenait, c'était le principal. Toujours est-il qu'elle était impatiente de se lancer dans le monde du travail. D'ailleurs, l'hôpital où elle avait fait ses études lui avait déjà proposé une place. Tout était bien.

Avril 1985 – Newcastle –
Après les études et le diplôme, il y eut le NHC, maison d'arrêt et hôpital psychiatrique. La jeune femme fraîchement diplômée officiait là-bas en tant qu'aide-soignante, poste rarement tenu par une femme en raison de la majorité d'hommes y résidant. Pourtant, Elizabeth appréciait prendre soin de ces, trop nombreux, esprits malades, ces hommes et ces femmes lâchés dans un univers trop complexe dont ils ne saisissaient pas toujours les codes. Ces gens jetés dans le torrent de la vie sans élastique, comme des oisillons hors du nid. Certains avaient commis des horreurs sans communes mesures, mais la blonde arrivait à passer au-delà, percevant les fragilités d'un esprit bien souvent malmené et rarement stable. Elle savait être l'oreille attentive dont certains avaient besoin avant leurs jugements, trop souvent jourds et parfois injustes, eux aussi. Mais il y avait une personne sans qui elle n'aurait jamais tenu dans cet univers extrêmement dur. Rose. Jeune psychiatre un peu plus âgée qu'elle. Dynamique, respectueuse et très empathique. Proche de ses patients sans jamais dépasser le cadre professionnel, elle tentait de les accompagner sur le chemin de la guérison, toujours long et pavé de culpabilité. Immédiatement une amitié forte était née entre les deux jeunes femmes qui partageaient la même envie d'aider ces détenus. Plus d'une fois, elles avaient accomplis la garde de nuit ensemble, la fine cellule composée de vitres de plexiglas leur permettant de surveiller les couloirs doucement emplie de musique et d'une entêtante odeur de café froid lorsque arrivaient les premières lueurs de l'aube, signalant enfin un repos bien mérité pour les deux femmes aux cernes bleuis, tandis que Newcastle s'éveillait doucement.

Rose était proche de ses patients, notamment d'un certain Gabriel. Âgé de seulement dix-sept ans, mais traînant déjà de lourdes casseroles derrière lui, la psychiatre avait une certaine tendresse pour lui, le voyant comme le petit-frère qu'elle n'avait jamais eu. Une tendresse qui lui coûta la vie.

La joie semblait avoir envahie les rues de Newcastle. Avec le retour du printemps revenaient doucement les gazouillis d'oiseaux. Les bourgeons pointaient timidement sur les branches du chêne centenaire qui siégeait au centre de la cour du NHC, son ombre rassurante veillant sur les insensés de la société. Les enfants, l'air joyeux, envahissaient les rues chaque après-midi. C'est ainsi que, lorsqu'Elizabeth passa le portail, elle se sentait l'âme en paix et le cœur léger. Malheureusement, cela ne dura pas. A l'intérieur régnait le silence morbide des jours sombres, annonçant le pire. Quelques minutes plus tard, après avoir croisé Tom, un soignant, elle pénétra dans la cellule de Gabriel. Et son sang se figea dans ses veines, gelée qu'elle semblait être devenue, un sentiment d'horreur ayant pris possession de chaque nano partie de son être. Sur les murs, des traces de sang et de viscères. Dans la pièce, quatre soignants aux airs de bodybuilders. Et au centre, Gabriel. Maintenu dans une camisole de force, les yeux bordés de larmes, un sourire à la fois victorieux et angoissé aux lèvres. Rouge sang. Cette vision empreinte d'un pathétique poignant, la lueur d'insécurité et de panique dans les prunelles du jeune schizophrène serrèrent le cœur et l'âme de la blonde. Cette angoisse dans ses yeux lui donnait envie de prendre soin de lui. Rose n'était pas la seule à s'être attachée à ce patient aux atours d'enfant perdu. L'aide soignante murmura enfin, la voix tremblante "-Qu'est ce qui s'est passé ?". Sylvain la regarda, l'air impassible. Cependant, ce fût une voix empreinte de douleur qui résonna entre les murs de la cellule aux allures de scène de crime "-Il s'est jeté à la gorge de Rose.".

Juillet 1986 - Ostrov Island - Voilà qui était terriblement ironique. Elizabeth quittait le NHC, maison d'arrêt et hôpital psychiatrique pour rejoindre Ostrov Island, hôpital psychiatrique une nouvelle fois. Cependant, son statut serait loin d'être le même. D'infirmière, elle était passée à femme de ménage. Autrement moins reluisant. Mais Elizabeth avait prit la première opportunité qui s'était présentée. Après la mort de Rose, elle avait quitté NHC en vitesse, ne supportant plus de voir les murs hauts ou le chêne centenaire. Elle se souvenait encore de la culpabilité qui hantait les yeux clairs de Gabriel. La jeune femme s'efforçait de ne pas lui en vouloir, mais c'était si compliqué... Chaque fois que ses yeux se posaient sur le jeune homme, elle revoyait les murs de la cellule couverts de sang, les chaires déchiquetées au sol et surtout la face ensanglantée du patient favori de Rose. Dans ces conditions, il lui était parfaitement impossible de rester au NHC et elle avait déposée sa démission le lendemain de l'enterrement de la rousse. Puis elle avait cherché un nouvel emploi. Le plus loin possible. Quelque chose qui lui permettrait d'avancer. Malgré sa mauvaise expérience, elle voulait continuer de travailler avec les exclus de la société. Ostrov lui avait semblé être le lieu idéal. Loin de tout. Et malgré qu'ils ne recherchaient pas d'infirmière, la petite blonde avait été étrangement séduite par cette île. Elle pensait simplement y passer quelques temps. Elle ignorait que des dizaines d'années plus tard, elle serait toujours là.

Décembre 1999 - Ostrov Island - 24 décembre. Le soir de Noël. Les Noëls n'étaient pas joyeux à Ostrov. Mais depuis qu'elle était sur l'île, Elizabeth tentait d'introduire un peu de la magie de Noël dans l'asile. Et encore plus depuis qu'elle été devenue infirmière puis chef des infirmiers. C'était quelque chose qui lui tenait beaucoup à cœur. Essayer d'apporter un peu de réconfort, pas seulement aux patients mais à tout ceux qui passaient cette fête sur l'île. Ainsi, voilà plusieurs années qu'à l'approche de Noël, Ostrov se paraît de guirlandes (toujours sécurisées. Noël ne signifiait pas pour autant la fin des maladies mentales qui hantaient les patients) et d'un peu de couleurs. Ce n'était pas grand chose bien entendu. Voilà des années qu'Elizabeth bataillait avec le directeur pour en faire un peu plus, mais ce vieil âne buté était pire qu'une tête de mule ! Enfin, Lizzie se rabattait sur la salle de repos qu'ils pouvaient décorer autant qu'ils voulaient ! Et, pour tout avouer, l'addition des goûts assez... Hétéroclites du personnel en matière de déco, piquait souvent les yeux à l'approche de Noël. Mais la quarantenaire s'en fichait. Au fil des années, Ostrov était devenu sa maison. Ses employés et ses insensés, sa famille pour qui elle avait développé une affection certaine malgré la prudence qui était de mise. Mais elle se l'était promis : un jour, tous auraient un Noël digne de ce nom !

Juillet 2016 - Ostrov Island - Voilà trente ans, jour pour jour qu'elle était là. Elle avait passé plus de la moitié de sa vie ici et elle ne doutait pas qu'elle y finirait ses jours. Elle aimait cet endroit. Parfois, il lui arrivait de songer à Rose et elle se demandait si elle l'aurait aimé aussi. Sans doute. Elle n'avait que pour unique ambition d'aider son prochain. Même si elle n'aurait pas apprécier les magouilles des scientifiques, au même titre que la blonde. Des fois, il lui arrivait de se surprendre à ne plus se souvenir du visage de celle qui resterait à jamais une jeune femme. Alors, dans ces moments-là, elle se souvenait pourquoi elle était à Ostrov. Combien elle avait avancé depuis qu'elle avait quitté NHC. Combien cet endroit l'avait aidé à se maintenir à flots, l'obligeant à se concentrer sur son travail et non sur sa peine. Elle n'avait jamais revu Gabriel. Pourtant, elle aurait aimé savoir ce que le jeune homme aux allures d'ange était devenu. Sa rancœur s'était éteinte et aujourd'hui, elle espérait qu'il était heureux au même titre qu'elle.

Lore
prénom : Maëlle, encore jusqu'aux dernières nouvelles âge : 17 ans type de personnage : Inventé  d'où connais-tu le forum ? Il me semble bien que j'ai déjà répondu à cette question... Serait-ce un écho du passé ? comment le trouves-tu ? Toujours aussi sympathiqueas-tu lu le règlement ? Yep, j'l'ai lu encore une fois  autre chose à dire ? Pour ceux qui ne situent pas j'étais Eneko auparavant ^^


Code:
<t>meryl streep »</t> <ps>elizabeth e. hangleton</ps>



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 186
MIROIR : Emilia Clarke
IDENTITÉ : lamaouautruche
CRÉDITS : jeune padawan
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2018
(c) jeune padawan
SITUATION : En couple
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Jeu 20 Sep - 22:44

MERYYYYYYYYYYYYYYYYL

Rebienvenue (même si t'es pas vraiment partie haha) et il nous faut un lien avec une de mes filles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 62
MIROIR : Charlize Theron
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 03/09/2018

SITUATION : Bien loin de s'inquiéter sur le côté sentimental de sa vie. Encore faudrait-il qu'elle sache ce que cela signifie.
EST ÂGÉ DE : 41 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Jeu 20 Sep - 22:50

Meryl
Rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 713
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Jeu 20 Sep - 23:54

Re-Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 76
MIROIR : Meryl Streep
IDENTITÉ : Lore
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2017

SITUATION : Célibataire mariée à son métier
EST ÂGÉ DE : 59 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Ven 21 Sep - 1:05

Merci à vous trois !

Ca serait avec plaisir Niamh !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 1990
MIROIR : carey gorgeous mulligan
IDENTITÉ : Verendrye
CRÉDITS : soeurs d'armes (avatar) | verendrye (icons) | astra (signature)
A DÉBARQUÉ LE : 26/09/2016

SITUATION : Coeur de charbon, calciné et lacéré par des crocs de passion. Électron libre qui désintègre ceux qui s'approchent trop de sa masse.
EST ÂGÉ DE : 33 ans qui lui collent à sa peau desséchée. C'est une oeuvre d'art qui a passé son temps et qu'on préfère entreposer aux archives.
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Ven 21 Sep - 1:07

BONJOUR ( tu vois je donne l'exemple )

Trop contente de te voir revenir avec Queen Eli'
J'aimais trop Jessica, mais Meryl est un choix tellement parfait aussi drama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 799
MIROIR : Daniel Sharman
IDENTITÉ : Sunkissed
CRÉDITS : Sunkissed
A DÉBARQUÉ LE : 09/04/2018

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Ven 21 Sep - 7:30

Meryl en cheffe infirmière je meurs c'est trop une bonne idée
Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THE VICIOUS ONE
PILULES AVALÉES : 123
MIROIR : Adam Driver
IDENTITÉ : sarada
A DÉBARQUÉ LE : 22/08/2018

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Ven 21 Sep - 11:42

Welcome back
Amuses toi bien avec elle, elle est tellement cooooooool!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 76
MIROIR : Meryl Streep
IDENTITÉ : Lore
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2017

SITUATION : Célibataire mariée à son métier
EST ÂGÉ DE : 59 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Sam 22 Sep - 0:43

Merci, je suis contente qu'elle vous plaise !

Merci Nirina pour ce magnifique exemple que je vais m'efforcer d'appliquer Sinon... Yeah Queen Eli is in the place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 1789
MIROIR : holland roden
IDENTITÉ : yellowsubmarine
CRÉDITS : jeune padawan♡
A DÉBARQUÉ LE : 04/02/2015

SITUATION : perdue
EST ÂGÉ DE : 24 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Sam 22 Sep - 20:37


Félicitations !

Rebienvenue à la parfaite Elizabeth

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________

You know what they used to call me? Dangerous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youknowiambad.tumblr.com
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2709
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/anaphore
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 28 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Sam 22 Sep - 22:19

Meryl in love
Re-bienvenue

_________________
i'll morph to


someone else
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 76
MIROIR : Meryl Streep
IDENTITÉ : Lore
CRÉDITS : Shiya
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2017

SITUATION : Célibataire mariée à son métier
EST ÂGÉ DE : 59 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Sam 22 Sep - 22:29

Merci à vous deux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 467
MIROIR : Thomas Brodie-Sangster
IDENTITÉ : NEØN BLUE
CRÉDITS : DΛNDELION, 2981 12289 0, NEØN BLUE
A DÉBARQUÉ LE : 12/06/2018
I&#39;m sorry for being me.
SITUATION : Compliquée.
EST ÂGÉ DE : 24 ans.
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Dim 23 Sep - 2:46

Re-bienvenue ! 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://neonbluecollector.tumblr.com/
MODERATEUR
PILULES AVALÉES : 184
MIROIR : Robert Downey Jr.
IDENTITÉ : d3nver
CRÉDITS : pipou
A DÉBARQUÉ LE : 27/05/2018

SITUATION : Divorcé
EST ÂGÉ DE : 56 ans
avatar

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   Dim 23 Sep - 11:40

J'aime bien

_________________
Leave a light on

If you look into the distance, there's a house upon the hill
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vieille dame un peu folle du bout de la rue (TERMINEE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une vieille dame a la pharmacie ...
» Castielle de Sombrerue - Herboriste et Apothicaire
» Problème de points de dresseurs
» Une vieille pépette à la rue (92)
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-