AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 221
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Ven 10 Aoû - 17:21

I did not want to believe that I would have needed you so soonNathaniel ft. Callahan (+ Roman)

De la colère. De la rage. Voilà ce que ressentait le patient qui traînait et criait dans ce long couloir. Deux infirmières le tenaient en voulant lui faire entendre raison. Il fallait aller à ce rendez-vous, mais le patient ne l’entendait pas de la même façon. Il en avait marre qu’on le prenne pour un dingo et il s’amusait à se débattre tout en les fusillant du regard en même temps de les insulter. Celles-là, ils ne les aimaient pas, elles n’avaient aucune douceur et le danois s’était réveillé d’un mauvais pied. On l’avait dérangé dans sa lecture du jeudi matin, jour qui normalement ne contenait aucun rendez-vous de malheur ! Petit espoir brûlé pour aujourd’hui. Il allait leur faire payer !

Pendant ce temps-là, le jeune externe, Mister Williams était dans une des pièces à côté et ne comprenait pas tellement ce qui se passait. Pourquoi tous ces cris ? Il se leva de sa chaise et sortit dans le couloir pour y trouver deux de ses collègues en train de ramener à la raison un jeune homme qui avait l’air bien contrarié. Et merde, pensa t-il. Ils avaient là une situation, mais Nathaniel faisait partie de ceux qui pensaient que les mots pouvaient apaiser alors il n’hésita pas à faire un pas vers eux. Ramener le calme oui.

- Que se passe t-il ici ? , demanda alors Nathaniel d’une voix douce, mais tout de même portante pour qu’il puisse se faire entendre.

Les trois s’étaient retournés vers lui et Nath croisa les yeux bleus du patient. Des yeux remplis de peur et de haine..

- Docteur Nathaniel Williams. Et toi ?, demanda Nath au patient directement.

Ce dernier s’était figé, fusillant maintenant du regard le blondinet.

- Ton pire cauchemar, lui répondit le blond avec un petit accent particulier que Nathaniel nota immédiatement.

Le jeune externe regardait les deux infirmières qui tenait ce jeune de force, il n’aimait pas ça et il vit alors l’une d’entre elle sortir une aiguille. Ce n’était pas la solution.. ! Bon sang ! À quoi pensaient-elles donc ? Quel était donc le problème dans cet endroit ?! Son coeur fit un bond et il se sentit alors prit d’un élan de compassion. Réagir. Aider ce pauvre gars. Il était obligé.

- Non ! Attendez !, s’exclama le blondinet à l’adresse de l’infirmière trop déterminée. Je vais l’emmener dans mon cabinet et on va parler, lâchez-le. Ce n’est pas une solution.

Du haut de ses vingt-deux ans, le blondinet savait tout de même s’imposer quand il estimait que la chose n’était pas juste et c’était bel et bien le cas ici. Les deux infirmières se regardaient. C’était un nouveau, mais il était apprenti médecin. Néanmoins dans apprenti médecin, on avait le mot « médecin ».. Elle lâcha l’aiguille à contrecœur et lança un regard de défi au jeune externe. Elle n’aimait pas recevoir des ordres surtout d’un gamin.

- Et bah très bien, s'exclama la femme qui se disait que le blondinet ne ferait pas le malin la prochaine fois à jouer son sauveur.  Emmenez-le dans votre cabinet. Monsieur Hansen, changement de programme pour vous, annonça l’infirmière tout simplement.

Ce fut à partir de cet instant-là que les deux jeunes hommes se retrouvèrent tous les deux dans le cabinet médical. Un russe-anglais face à un danois bien têtu et colérique qui s’était quand même assis sur la chaise en face du gamin. Il avait croisé les bras et attendait que ça passe, mais sa patience avait des limites et aujourd’hui ce n’était pas le moment pour la tester.

- Qu’est qui va pas avec vous ?
, demanda alors Roman sèchement. Qu’est-ce que vous voulez de moi hein ?! J’vous connais pas et j’ai pas envie de vous connaître bordel !, s’exclamait-il.

Pas coopératif et toujours cette crainte qu’il avait vu chez lui.

- J’veux pas rester là et j’veux sortir putain. Toujours être dérangé ! J’étais en train de lire, je faisais de mal à personne, mais nan ! Faut toujours qu’on me fasse chier et là vous m’prenez en otage !

Roman s’était alors levé de sa chaise et si ses yeux avaient été à ce moment-là des révolvers, Nathaniel aurait été tué sur le coup.

- Je ne suis pas là pour t’embêter ni te faire des ennuis
, commençait calmement Nathaniel avec ce léger sourire qui se voulait rassurant.

Mais ce sourire.. Roman n’avait pas envie de bien l’accueillir aujourd’hui. Laisser les bons sentiments le prendre lui semblait bien ridicule, ce médecin était comme les autres, il ne voulait pas savoir, ni faire l’effort. Il se mit à frapper du poing sur le bureau.

- Ça vous amuse en plus putain ! J’vous déteste tous !
, s’écria le danois face au blond qui commençait à craindre la suite.

Allait-il réussir à le calmer ? Le danois s’était avancé vers lui, contournant le côté du bureau et se tenait face à lui. Là, il allait falloir se lever et c’est ce qu’il fit.

- Rassis toi, je te prie. Te mettre en colère n’est pas utile ici, je t’assure.

Utile ? La bonne blague ! Depuis tout à l’heure ce type voulait l’embobiner, il était louche ! Un gamin qui plus est ! Un espion d’il ne savait qui ! Une tête d’ange envoyée par le Saint-Esprit pour le mener aux enfers. Sa rage bouillonnait et le faisait carrément frémir. Ses poings se serraient et les sales images revenaient. Il les détestait tous !

- La ferme putain, la ferme ! Lâchez-moi ! Vous êtes comme les autres !


Ce fut à ce moment-là que Roman ne put stopper son élan de rage et s’empara du poignet de Nathaniel que ce dernier avait tendu dans l’espoir de poser une paume rassurante sur lui. Erreur. Grave erreur même.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Nathaniel Williams le Ven 21 Sep - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 788
MIROIR : Daniel Sharman
IDENTITÉ : Sunkissed
CRÉDITS : Sunkissed
A DÉBARQUÉ LE : 09/04/2018

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Sam 25 Aoû - 17:44

I did not want to believe
Nathaniel & Callahan

Les chaises qui raclent sur le carrelage usé. Les cris. Le bruit du choc entres les os et les chairs.
Ces sons étaient habituels, dans la cafétéria. Presqu’autant que le bruit des couverts sur la céramique des assiettes. Cette pièce était devenue un vrai fight club, c’en était presque risible.
Isaiah et Callahan n’avaient pas mis longtemps à intervenir. Ils étaient rodés, tous les deux. Ils formaient une bonne équipe. Sauf que cette fois, Piper était impliquée.
Ce n’était pas exactement quelque chose de rare. Après sept ans à errer dans les couloirs, elle semblait avoir trouvé une distraction particulière dans le fait de provoquer les problèmes. Mais c’était la première fois qu’il avait à la séparer ; la première fois depuis qu’il avait mis fin à leur relation. Si on pouvait appeler la nuit qui les avait liés comme ça.
Isaiah avait agrippé l’autre patiente, blessée. Rhodes n’avait pas eu d’autre choix que d’immobiliser Piper. A contre coeur. L’odeur de son parfum, la chaleur de sa peau, ou peut-être le regard glacial qu’elle lui avait adressé ; quelque chose dans la proximité forcée avec elle lui tordit la poitrine. Cette fois, c’était elle qui avait provoqué la bagarre. Il fallait l’emmener en salle de punition, il le savait. Et il n’en avait aucune envie. Il l’avait déjà blessée par ses mots. Il n’avait aucune envie de le faire physiquement. Pas s’il avait d’autres choix.
Alors, il la poussa en direction d’Isaiah. « Il fallait que je passe à l’infirmerie pour un dernier check up de mon crâne, ça t’embêtes si j’accompagne plutôt la blessée ? » Il attendit que son collègue acquiesce pour attraper le bras de la patiente et relâcher Blackwood sans lui adresser le moindre regard.

Il allait falloir qu’il se reprenne, il le savait. Il ne pouvait pas confier les punitions de Piper à ses collègues à chaque fois - d’autant qu’il était loin de leur faire confiance à tous.
Il avait juste besoin de quelques jours. Assez pour se sentir moins coupable. Assez pour l'oublier.

Traversant les couloirs sans s’échanger un mot, le garde et sa patiente arrivèrent enfin à l’infirmerie. Il toqua, attendant le signal pour entrer. « Je vous apporte une blessée, » annonça-t-il, saluant les deux infirmières d’un sourire. Mais celui-ci s’effaça en lisant la colère qui consumait leurs traits. « Tout va bien ? » « Oui, juste le nouveau médecin qui se croit plus malin que nous et qui pense pouvoir gérer une crise de Roman Hansen sans médication. » La femme avait répondu avec mépris. Callahan haussa les épaules. Les médecins se pensaient supérieurs aux infirmières, ce n’était pas nouveau. Et le militaire comprenait leur agacement. Lui aussi, détestait que quelqu’un d’autre qu’un gradé se permette de lui donner des ordres comme on parlerait à un chien. Les médecins et les psychologues le faisaient souvent. C'était rageant - surtout quand la décision était stupide, comme c’était le cas ici. Nathaniel ne ferait jamais le poids face au danois, si celui-ci était dans un mauvais jour. Mais ça ne l’étonnait pas vraiment de sa part - il avait fait ça sans doute plus par naïveté que par réel mépris des infirmières. Tant pis, il était grand. Il apprendrait de ses erreurs. « Les nouveaux sont toujours trop optimistes, il déchantera rapidement, comme tout le monde », répondit-il doucement.
Leur laissant le soin de panser les plaies de la blessée, il se retira et rebroussa chemin à pas vifs. Un garde était censé assurer la sécurité près des salles de consultation - Callahan ne s’inquiétait donc pas pour Williams, il n’en avait pas le temps. Laisser la cantine sans surveillance à cette heure là était un pari trop risqué.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 221
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Sam 25 Aoû - 18:39

I did not want to believe that I would have needed you so soonNathaniel ft. Callahan (+ Roman)

Une main solide qui venait de se refermer sur lui. Son cœur arrêta de battre dans sa poitrine pour quelques secondes avant d’accélérer tout en tentant de faire un pas vers l’arrière. Il fixait le jeune blond qui n’avait pas tout à fait la même couleur de cheveux que lui. Cette haine qu’il voyait dans ses prunelles lui fendait le cœur..

- Écoute moi. Calme toi. Comment t’appelles tu pour commencer ?
, demanda alors Nathaniel qui ne désirait pas que la situation dégénère.

Il suffirait de le résoudre à se calmer n’est-ce-pas ? Est-ce que cela pourrait être aussi facile qu’il le pensait ? Ce serait bien trop beau, non ? La colère que Roman ressentait était difficilement contrôlable. Pourquoi cet abruti de gamin voulait-il savoir comment il se nommait sérieusement ?!

- Who gives a shit about my name !, s’exclamait le danois qui venait de refaire un pas vers le médecin.

Il savait qu’au fond de lui, il ne voulait pas lui faire du mal, mais c’était la peur qui parlait et qui contrôlait son corps. L’injustice aussi.

- J’ai été mis par erreur ici et tout le monde m’invente des PUTAINS de maladies que je n’ai PAS ! Je veux sortir d’ici ! Je n’ai rien à faire ici, je suis NORMAL moi !!! C’est des monstres ! Je veux pas ! Je veux pas rester ici !, se mit à crier Roman avant de pousser un énorme hurlement qui perçait probablement les tympans du petit blondinet à la chevelure platine.

Nathaniel avait bien entendu chacune des paroles de ce pauvre homme qui ne devait pas avoir plus de cinq ans de plus que lui.. Et si lui aussi avait été piégé ? Comme son frère avant d'être tué ? Cela arrivait non ? Il sentit alors la culpabilité le prendre, chose bien désagréable.

- Calme toi s’il te plaît. Assis toi et parlons calmement. Explique-moi
, tenta l’externe qui fut coupé par le danois qui tira violemment son bras.
- Je veux pas on m’écoute JAMAIS ! Jamais jamais jamais !!!, cria t-il à nouveau avant de pousser un autre hurlement de rage. Vous méritez de payer, vous êtes tous les mêmes bordel de merde ! Je vous hais !

Puis Roman lâcha alors rapidement le poignet de Nathaniel avant de se jeter sur lui sans lui avoir laissé le temps de dire ouf. Le jeune médecin se sentit basculer vers l’arrière. Son dos atterri violemment sur le bois du bureau, ce qui lui coupa littéralement le souffle, chose très mauvaise pour lui. Roman, le visage déformé par la rage venait de passer alors ses mains autour du cou de son adversaire et faisait en sorte de mettre tout le poids de son corps sur celui du médecin. En tant normal, il aurait été mort d’envie de le déshabiller et de lui enfoncer son engin bien profond pour un ébat bien sauvage comme il adorait, mais il n’était pas d’humeur coquine aujourd’hui. À la place, il préférait laisser sa colère parler, même s’il ne se rendait pas compte de ce que cela entraînait et faisait de lui. Nathaniel de son côté commençait à haleter, piégé bien trop rapidement par son gros point faible. Il tentait alors avec sa main droite d’atteindre la seringue d’anesthésiant dans sa blouse, mais sa main était malheureusement trop courte. Roman, qui n’était pas dupe et qui était aussi un grand habitué ne fut pas trompé. Cela avait au contraire amplifié sa rage.

- ENFOIRE !!! N’Y PENSE MEME PAS !!!

Nathaniel continuait de gesticuler sous le corps de Danois presque égal à lui niveau carrure, mais inégale en force. Il tentait de remonter sa jambe dans l’espoir de pouvoir la plier et de le frapper là où ça faisait mal pour les hommes, mais Roman semblait avoir réfléchi à tout.

- Lâche-moi. Crois-moi, tu ne veux pas faire ça. Ça n’arrange rien, fit Nath pour tenter de parlementer.

Mais ses mots n’étaient pas puissants et surtout, ils étaient prononcés d’une manière bien saccadée. Le souffle coupé, ses joues devenaient rouges et la douleur habituelle, mais toujours aussi brûlante se faisait sentir dans sa poitrine. Une crise. Il usa alors de toutes ses forces pour repousser le blond dans un élan de panique et d’instinct de survie pour appuyer sur un seul et unique bouton : le bouton rouge : le bouton d’urgence pour envoyer un signal à un garde. Pas sûr que cela plaise à l'autre..

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 788
MIROIR : Daniel Sharman
IDENTITÉ : Sunkissed
CRÉDITS : Sunkissed
A DÉBARQUÉ LE : 09/04/2018

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Lun 27 Aoû - 15:24

I did not want to believe
Nathaniel & Callahan

Soudainement, la radio du militaire se mit à grésiller, signe d’un message imminent. La voix du garde de salle de surveillance résonna aussitôt à sa ceinture. « URGENT ! Signal déclenché dans la salle de consultation médicale, envoi d’un agent ASAP. » Callahan eut un rictus. Les infirmières allaient être contentes, c’était certainement Williams qui se prenait sa première leçon d’humilité made in Ostrov. Le garde, lui, ne pouvait pas dire qu’il s’en réjouissait spécialement. Il ne s’était pas découvert d'atomes crochus avec le jeune homme à son arrivée, loin de là - mais il ne lui souhaitait pas de mal pour autant. Ce n’était qu’un gosse, il avait simplement les défauts de la jeunesse. Il ne risquait pas grand chose, de toute façon. C’était Cooper qui surveillait le couloir des bureaux de consultation. Il était probablement déjà en train de les séparer.
Il arriva enfin dans la cantine. Tout était calme, par chance - les patients semblaient s’être bien tenus. Callahan alla reprendre sa place, dans un coin de la pièce.
Et puis, son regard tomba sur lui.
Cooper.
Dans la cantine. Au poste d’Isaiah. Comme s’il était venu les relayer.
Le coeur du jeune homme rata une pulsation alors que son cerveau réalisait une soustraction très simple : si Cooper n’était pas dans le couloir des consultations, alors personne n’y était.

Putain, Williams.

Sans réfléchir, le militaire fit demi-tour et se mit à courir. Sprintant aussi vite qu’il le pouvait à travers les couloirs, il donna accidentellement des coups d’épaule aux gens qui se trouvaient sur son chemin, fut à deux doigts de renverser une infirmière.
Et puis, enfin, il y était. Du moins, il lui semblait : aucun son ne semblait émaner de la pièce.

Ce n’était pas exactement comme s’il avait le temps de coller son oreille à la serrure pour en être sûr, de toute façon.

Il ouvrit la porte à la volée, saisissant sa matraque d’une main. Hansen était là, étranglant avec force le jeune médecin sur lequel il semblait faire peser tout son poids. « Roman, lâche », ordonna-t-il en se précipitant sur lui. Sans surprise, le danois n’obtempérait pas. En réalité, s’il l’avait fait, cela n’aurait rien changé : Callahan était déjà dans son dos, l’étranglant d’une clé de bras et lui plantant le bout de la matraque entre deux côtes. S’il ne lâchait pas prise, non seulement il pouvait l’étouffer, mais plus rapide encore - il pouvait lui écraser la trachée. « Calme-toi, fiston, ça va aller. » Oui, il avait osé, “fiston”. Il comptait en faire un running-gag jusqu’à ce que l’incident qui avait amené Roman à croire que Rhodes et Ellison étaient ses pères soit assez lointain pour les faire rire tous les trois.
Autant dire que le danois en était probablement encore loin.


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 221
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Mer 29 Aoû - 13:45

I did not want to believe that I would have needed you so soonNathaniel ft. Callahan (+ Roman)


Aussitôt que Nathaniel eut appuyé sur le bouton rouge d’urgence qu’il ne pensait pas utiliser aussi tôt, le Danois s’emporta de nouveau et renforça sa prise sur Nathaniel en rebondissant sur lui pour l’étrangler de nouveau avec plus de rage. Roman avait bien deviné. Les médecins étaient tous pareil, aucun ne voulait son bien et ce petit gamin n’allait pas être une exception, malheureusement. L’externe avait maintenant agrippé les cheveux du blond en les tirant pour lui faire lâcher prise comme il le pouvait. Il haletait, sa vision se brouillait et l’enfer dans sa poitrine allait le réduire à néant. Il avait l’impression qu’on était littéralement en train d’écrabouiller ses poumons avant de les chauffer à blanc. Il lui fallait sa ventoline et vite ! Et encore ! Cela marcherait-il s’il faisait une de ses vraies crises ?! Il ne voulait pas se retrouver en salle de réchoc à cause d’un patient qui avait exactement su sans le savoir où il fallait appuyer pour que cela fasse mal.

Roman le fusillait du regard et maintenait sa prise. Il donna un coup de pied dans la jambe de Williams pour qu’il ne cesse de lui tirer les cheveux. Il était plus fort que lui, alors il était inutile pour le médecin de lutter.

- Jeg hader jer alle sammen !*, fit Roman.

Nathaniel avait presque compris ou bien déduit le sens de la phrase, car cette dernière se rapprochait un peu de l’allemand, langue qu’il avait basiquement apprit à l’école. Il pensait cependant avoir tout oublié. Mais quel était donc ce dialecte alors ?

- нет! **, répondit l’externe dans sa langue maternelle.

Spoiler:
 

Roman avait capté mais sa réponse était fausse. Il le haïssait. Qui pouvait l'aimer de toute manière?! Il entendit alors trop brusquement son prénom suivi d’un ordre. Nathaniel avait lui comprit que c’étaient les renforts qui arrivaient pour le sauver ! Le danois n’obéit pas. Il avait reconnu la voix et il n’allait pas lui faire la satisfaction. Callahan. Encore et toujours lui. Pourquoi donc ?! Ce dernier s’était alors jeté sur lui en lui tirant et tordant le bras ce qui fit grogner le blond. Nathaniel fut alors libéré de son emprise, mais pourquoi il n’allait pas mieux. Il se mit à tousser, s’effondrant sur le sol, cherchant à reprendre sa respiration inégale.

Roman n’avait pas manqué le "fiston" de cet enfoiré ! Comptait-il se moquer de lui éternellement à cause d’un coup que lui-même lui avait fait ? C’était bel et bien le garde qui l’avait assommé, cela était de sa faute si Roman avait perdu éphémèrement sa mémoire ! Le pire était que le danois ne parvenait pas à se souvenir de ça, c’était Callahan et Ellison qui avaient pris un grand plaisir à le lui raconter après-coup avec tout les détails possibles et inimaginables histoire qu’il n’oublie pas et qu’il imprime ce moment de honte suprême dans sa tête ! Roman tentait alors de se débattre de l’emprise du garde.

- Lâchez moi ! J’ai rien fait !
, cria t-il en donnant un bon coup de coude de sa main libre dans l’estomac du garde.

Nathaniel toujours au sol cherchait totalement paniqué sa ventoline afin d’en prendre une dose. Cette dernière ne calma pas grand chose, mais il fut assez alerte pour voir que le garde avait besoin de son aide. Qu’allait-il se passer ? Il voyait l’arme et son ventre se noua alors d’angoisse et du pire sentiment qu’il puisse exister pour Nathaniel : la culpabilité.

- Ne lui tirez pas dessus.., haleta t-il en ayant pris le soin de faire une phrase courte.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 788
MIROIR : Daniel Sharman
IDENTITÉ : Sunkissed
CRÉDITS : Sunkissed
A DÉBARQUÉ LE : 09/04/2018

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Mer 19 Sep - 9:22

I did not want to believe
Nathaniel & Callahan

L’étranglement arrière avait fonctionné : Roman avait lâché prise, permettant à Nathaniel de respirer enfin. Ou du moins, d’essayer : à ce que Callahan pouvait entendre, ses poumons peinaient à trouver de l’air, le laissant suffoquer au sol. Soit le patient lui avait écrasé la trachée ; soit il faisait une méchante crise d’asthme.

Difficile de choisir ce qui était le plus souhaitable des deux.

Roman se mit à hurler qu’il n’avait rien fait ; et puis, une douleur aiguë transperça le ventre du militaire. Le coude.
Loin de le faire lâcher, Callahan serra de nouveau l’emprise de son bras autour de la gorge du danois, le tirant en arrière. Il n’appuyait plus sur la trachée, désormais ; mais la carotide, écrasée entre son biceps et son avant-bras. S’il maintenait la position, il pouvait lui faire perdre connaissance en à peine quelques secondes - mais maintenant que le jeune médecin était hors de danger, ce n’était pas son intention. C’était simplement le temps de le maîtriser. Et il fallait faire vite malgré la douleur ; s’il maintenait la position une seconde de trop, il pouvait faire des dégâts sur le cerveau du jeune homme. Sur sa mémoire. Encore une fois.
Est-ce qu'il l'appellerait encore papa ?
La voix de Nathaniel résonna, lointaine, et le garde fronça les sourcils. Il le suppliait de ne pas tirer sur Roman. Comme s’il s’était montré menaçant pour la vie du danois. Pourtant il n’avait même pas encore saisit l’arme, pour l’instant. D’où un telle idée lui venait encore ? Le jeune homme était-il si impressionnable pour croire que ses collègues gardes en arrivaient à ce genre d’extrémités à la moindre bagarre ? Pensait-il être le seul à avoir un minimum d'égard envers la vie et la mort des patients ? « Ferme ta gueule, Williams ! », haleta Callahan, le fusillant du regard. Toute cette situation de merde était de sa faute, uniquement de sa faute. Il était obligé d’intervenir parce que l’apprenti médecin n’avait pas voulu écouter des infirmières qui travaillaient là depuis bien plus longtemps que lui... et il se permettait de dire au garde comment faire son boulot ? C’était l’hôpital qui se foutait de la charité, vraiment - et le lieutenant n’était pas d’humeur à laisser passer ça.

Dans un ultime effort, il tira la gorge de Roman en arrière, lui faisant une balayette en simultané. Il le plaqua au sol, relâchant aussitôt sa prise d’étranglement pour lui maintenir plutôt les bras dans le dos, posant un genou sur lui pour qu’il reste au sol. « Calme-toi, Roman. On va écouter ce que tu as à dire, tous les deux, mais pour ça il faut d’abord que tu te calmes, d’accord ? »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 221
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Ven 21 Sep - 11:59

I did not want to believe that I would have needed you so soonNathaniel ft. Callahan (+ Roman)


Boum. Roman avait donné un bon coup au militaire dans l’espoir qu’il le lâche, mais rien n’y fit. Cela avait semblé agacer d’avantage le militaire qui était maintenant en train d’appuyer sur sa gorge. Les deux étaient en train d’étouffer dans cette salle, d’une manière différente l’un de l’autre. Roman ferma les yeux aussitôt quand il sentit son doigt appuyer à un autre endroit plus précis. Il savait parfaitement ce que ce geste pouvait faire alors il ne bougea tout simplement plus.

- Lâche moi Call, murmura Roman entre ses dents d'un ton loin d'être sympathique. Tu ne voudrais pas que ton cher fiston s’évanouisse, encore, par ta faute, précisa t-il pour bien le faire culpabiliser.

Call. Fiston. Encore. Quoi ?! Nathaniel ne comprenait tout simplement plus rien à tout le cirque qui se jouait devant lui. Alors comme ça, ce patient n’était autre que le fils d’un garde apparemment violent avec son fils ?! Il avait presque supplié monsieur Rhodes de ne pas faire de mal au Danois, mais le militaire l’avait apparemment très mal pris. La ferme. Il n’y avait rien de moins violent au monde. Comment avait-il atterri là déjà ? Son frère. Si jamais il le retrouvait, il se permettrait de lui faire la morale avec un « j’te l’avais dit », ça, c’était clair.

Alors, ouais, le garde l’avait fait taire et puis de toute manière, il ne pouvait plus trop en placer une. La panique lui rendait la tâche de respirer très complexe et se mêler aux affaires de famille était une très mauvaise idée. Son père n’avait jamais été violent avec lui et son frère. Certes, ils s’étaient déjà pris de bonnes gifles comme tout les gamins qui faisaient des bêtises, mais jamais plus, même de la part d’un homme aussi distant que son père presque jamais là.

Par ce regard, il n’avait compris qu’une seule chose : c’est de ta faute, tu l’as cherché, c’est bien fait pour ta gueule. Il n’avait peut-être pas tort. Après tout, il avait voulu faire le bien, empêcher deux infirmières de ne faire il ne savait quoi d’horrible à ce jeune homme qui subissait juste le sentiment le plus frustrant : l’incompréhension. Ici, tout semblait inversé. On n’allait pas spécialement lui reprocher de faire le mal, mais pour faire le bien, c’était une tout autre histoire. Il se demandait bien comment il allait pouvoir survivre ici, tout seul, loin de sa famille, loin de tout ses repères. Le garde allait-il lui aussi le punir comme un patient ? Cela se faisait-il? Il se demandait aussi si le personnel pouvait s’allier contre un médecin en lui faisant croire qu’il était fou, exprès pour se débarrasser de lui et le faire basculer de l’autre côté. Ce serait terrible. Il ferma les yeux, pour tenter de faire abstraction à tout ça afin de retrouver une chose vitale : la respiration. Ensuite, il pourrait peut-être faire quelque chose.

Callahan le tira de nouveau, lui donnant un coup qui le déséquilibra lamentablement. Cela eut pour effet de le faire tomber au sol et Rhodes en profita aussitôt pour le plaquer. Putain, mais quelle enflure ! Il le tenait bien et il ne parvenait à bouger que ses chevilles. Il commença à geindre puis à grogner, tel un animal sauvage qui n’aimait pas ce qu’on lui faisait.

- J’ai toujours rêvé que tu sois comme ça sur moi Rhodes, mais dans un autre contexte et nu. LÂCHE MOI!!!, fit il en se remettant à hurler. Je veux partir d’ici ! Tout le monde est fou et ils veulent me faire croire que je le suis aussi ! C’est faux !!! C’est un accident ! Je suis normal moi !!!, continua alors Roman qui tentait maintenant de bouger un peu plus que sa cheville dans l’espoir de taper le derrière du garde.

Comme pour arranger la chose, Nath qui arrivait maintenant à un peu mieux en placer une se posta devant eux en les fixant. Il ne fallait pas se laisser faire. Ce garde allait probablement punir ce jeune homme, certes, qui l’avait attaqué, mais il était innocent. La situation le dépassait juste, et même l’être humain le moins fou au monde se retrouverait dans le même état de violence, car ils étaient eux aussi des animaux, et un animal en danger, et bien ça se défendait grâce à son instinct de survie, tout simplement ! Il s’adressa alors à Roman :

- Pourquoi forces-tu ton père à agir comme ça avec toi ? Écoute-le et tu ne seras pas en danger, fit posément le jeune externe n’ayant alors pas la moindre idée que cette histoire de famille, était juste une pure fiction. Quoi?! Et comment ça ? Ne me dites pas que vous baiser votre fils ?!, s'exclama t-il alors alerte en venant tout juste de comprendre les paroles du blond.

Spoiler:
 

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 788
MIROIR : Daniel Sharman
IDENTITÉ : Sunkissed
CRÉDITS : Sunkissed
A DÉBARQUÉ LE : 09/04/2018

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   Mer 31 Oct - 20:51

I did not want to believe
Nathaniel & Callahan

Un rire court, presque un simple souffle, quitta les lèvres du garde quand Roman articula, sarcastique, qu’il ne voulait tout de même pas que son cher fiston s’évanouisse. Visiblement le danois aussi semblait avoir fini par trouver ça drôle. Et ça l’était, un peu - si on oubliait que ça avait failli le tuer. Simple détail.

Mais ça ne changeait rien au fait que Roman était en pleine crise, donc dangereux, et qu’il fallait le maîtriser. Après l’avoir étranglé à la carotide, le militaire le balaya et le plaqua au sol, sur le ventre.
Les premiers mots de protestation du jeune homme lui arrachèrent une grimace. La promiscuité à laquelle il était obligé pour maintenir le patient au sol lui était déjà désagréable, et il ne la supportait que parce que c’était lui qui le tenait - lui qui avait le contrôle. Imaginer quoi que ce soit de sexuel ou d’intime avec lui lui filait des frissons.
Et pas des bons.
Mais par chance, il n’eut pas l’occasion d’y penser plus longtemps ; Roman avait continué de crier, prétendant qu’il n’était pas fou et que c’étaient tous les autres qui l’étaient. « Si tu ne l’es pas, commence par ne pas essayer de buter les médecins, Shakespeare. », grogna le garde en forçant pour garder le jeune homme qui se débattait au sol. « Tu serais déjà à la bibliothèque si tu avais été calme avec les infirmières, tu le sais très bien. » Il commençait à connaitre les patients, avec le temps ; assez pour connaître l’endroit préféré de la plupart d’entre eux.
Il détacha les menottes de son ceinturon, les ouvrant pour les mettre au poignet du danois, mais il vit soudain la silhouette de Nathaniel se rapprocher avant de se planter devant eux, les dévisageant étrangement.
Et puis, celui-ci ouvrit la bouche.
Sur le coup, Callahan cru qu’il essayait de plaisanter en s’incrustant dans leur private joke de père et de fils. Mais il s’adressa ensuite à lui, et il compris qu’il s’était trompé : le jeune médecin était parfaitement sérieux. Sans doute pas sur la partie fiston, mais sur le reste, assurément : il pensait qu’il se tapait vraiment Roman. « Je ne sais pas ce que tu insinues, Williams, mais arrête tout de suite, répondit-il d’un ton sec. Je suis pas violent avec les collègues mais je pourrais bien le devenir. » Refermant les menottes sur les poignets de Roman, il continuait de fixer le blond avec colère. Il se foutait qu’on l’imagine avec un homme, même si l’idée l’écoeurait. Non ; ce qui l’indignait vraiment, c’était qu’on lui prête une relation avec un patient. Qu’on l’imagine capable de briser ce point précis du règlement.

Ça visait peut-être un peu trop juste pour lui.

Mais il continua de dévisager le londonien. Il avait cette expression totalement ahurie qu’avaient certains patients.
Et là, il fit le lien. Roman l’avait attaqué. Contrairement à ce qu’il avait cru en premier, Nathaniel ne faisait pas exprès de dire de la merde. « Tu l’as étranglé pendant combien de temps au juste ? » Il avait adressé la question au danois, qu’il maintenait toujours au sol. Il comptait le garder dans cette position jusqu’à ce qu’il soit sûr de l’avoir calmé - mais il fallait avouer que Williams l’intriguait tellement qu’il faisait moins attention à sa prise. « J’espère que tu ne l’as pas rendu débile de façon permanente. » Il ne savait même pas comment vérifier ça ; il était militaire, pas médecin. Mais il pouvait toujours improviser. « Nathaniel, tu sais où on se trouve et ce que tu fais ici ? »


Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

I did not want to believe that I would have needed you so soon [Nathaniel ft. Callahan (+ Roman)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Potins à gogo ~ ragot de la semaine n°2
» campagne skaven
» Dany Laferriere ,un ecrivain haitien de Montreal a la table d'honneur
» KISA ELÈKSYON YON FANM TANKOU MANIGA TA REPREZANTE POU PEYI DAYITI
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: The infirmary-