AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Mar 7 Aoû - 19:41

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]
Fouiller. Voilà ce que Nathaniel s’apprêtait à faire. Il fallait bien commencer quelque part. Il était assez tard, presque vingt-deux heures trente et le blond avait conscience que dans une trentaine de minutes Ostrov sonnerait son fameux couvre-feu. Cela ne le dérangeait pas plus que ça, car ses journées assez complètes et fatigantes ne lui permettaient pas de dormir très tard. Néanmoins, il avait ce soir envie de se lancer au moins quelque part dans son enquête sur son grand frère. Était-il vraiment mort où ces monstres lui faisaient-ils croire ? Et s’il était toujours en vie ? Où était-il alors ? Le jeune externe sentit un frisson parcourir son dos tandis qu’il s’apprêtait à quitter le bureau de son cabinet pour prendre la direction opposée : le bureau des scientifiques. Il avait pris le soin de repérer les caméras dans le couloir depuis le début de son séjour ici. De plus, il avait aussi noté à quelle heure les gardes passaient dans le couloir. Se montrer stratège était la clé, et même si la personne la mieux placée dans Ostrov pour le guider se nommait Roman D. Hansen, Nathaniel ne pouvait tout simplement pas se résoudre à entraîner quelqu’un d’autre dans son histoire. Non, personne ne devait savoir ce qu’il faisait et ce qu’il cherchait.. C’était déjà trop risqué.. trop dangereux..

Nath soupira et se lança tranquillement dans les couloirs, un dossier à la main pour paraître plus naturel. Maintenant qu’il connaissait un minimum les couloirs, il pouvait se permettre de ne pas « chercher » du regard ce qu’il désirait. Un corps trop penché, des yeux trop baladeurs et des pas trop hésitants pouvaient le trahir à la caméra, il en avait bien conscience, alors c’était pour cette raison qu’il prenait le soin de passer chaque jour ici pour que les gardes aient l’habitude de le voir rôder dans le coin s’ils avaient actuellement les yeux rivés sur les caméras. Bien évidemment, il se souvenait de son premier jour où il n’avait franchement pas été très malin à poser sa petite main sur cette poignée de malheur. Un rythme trop lent ainsi qu’une attitude trop suspicieuse l’avait grillé automatiquement. Un garde était venu le remettre directement dans le droit chemin.. À présent, un peu de temps était passé et les gens le connaissaient.

« Il n’y a personne à cette heure-ci. N’oublie pas ce que tu cherches Nath, ne t’éloignes pas de ton but. », se répétait le jeune blond de seulement vingt-deux-ans. Le cœur battant, Nathaniel errait dans les couloirs en prenant exprès des chemins plus long histoire de se détendre le plus possible. Il n’était pas non plus rare que le jeune externe se fasse les cent pas dans tout Ostrov avec ses manuels à la main en s’exprimant à haute-voix. Oh.. des gardes.. oui, Nath en avait attiré plus d’un à se promener comme ça, mais il avait fini par leur expliquer qu’il n’y avait que de cette manière-là qu’il arrivait à faire rentrer tout ses cours par correspondance dans sa tête. Depuis, ils ne l’avaient plus embêté avec ça à son plus grand soulagement. Un petit sourire et une tête d’ange suffisaient. Il finit alors par arriver là où il le désirait et muni d’une clé qu’il avait réussi à choper en douce, le jeune homme prenait le soin de la cacher. Très rapproché de la porte, il tendit légèrement la main de façon à mettre la clé dans le trou de la serrure tout en pivotant son corps du bon côté de la caméra histoire que l’on ne voit pas sa petite magouille. De son autre main, Nathaniel frappa tout naturellement à la porte, comme s’il était attendu. Faire deux choses en même temps se résumait à faire durer le petit tocage à la porte au temps qu’il mettait à ouvrir la chose avec sa clé volée, ou plutôt « empruntée ».

Il se mit à sourire avec légèreté quand le fameux clic se fit entendre et il abaissa son poing avant de compter trois secondes dans sa tête. Agir le plus naturellement possible oui. Il entra donc sereinement comme s’il y avait été invité et referma la porte. À partir de ce moment-là, le jeune homme se précipita vers les armoires contenant de nombreux dossiers jaunis en se réfugiant directement dans les « W », comme Williams. Il était seul et personne ce soir ne ferait foirer ses plans. Il n’avait pas le droit d’être ici. Son badge « externe » l’indiquait noir sur blanc.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Sam 11 Aoû - 13:52


Secrets are too safely protected.

Oh Kriemhilde, c'est fou comme tu es en train de changer, comme si tu n'étais plus la même, comme si une partie de toi avait réussi à s'envoler, te rendant plus légère, mais aussi encore plus imprévisible. Le tournant avait été cette discussion avec Nirina, l'air de rien. Tu avais pris un tournant à 180°, si ce n'est plus dans ton appréhension d'Ostrov. Tu es ici à cause de tes troubles de mémoires, et de ta paranoïa ambiante, mais plus tu restais ici, plus tu développais d'autres penchants que tu n'aurais jamais cru possible, mais il faut croire que c'est le cas, tu t'en étais rendue compte avec Nirina, tu avais pris du plaisir à jouer avec son corps, à se moquer d'elle, alors qu'en règle générale, ce n'est pas ce que tu fais. Mais ce n'est pas tout, avant tu ne traînais pas le soir, à l'heure du couvre-feu tu dormais déjà depuis longtemps, mais tu avais à présent pris un rythme plus nocturne, te couchant à peine avec la dernière heure autorisée, comme si tu étais en train d'opérer une mue, comme si le masque qui recouvrait le visage de Kriemhilde Svensson n'était plus le même à présent et que ta folie te faisait jouer un autre personnage. Mais en vérité, tout cela venait de ta jumelle, que tu avais pour ainsi dire perdue à nouveau. Elle n'était plus revenue depuis un moment dans votre chambre, et le lien qui vous unissait semblait devenir de plus en plus lointain, distant, alors tu devais comprendre ce qui se passait avec Hillevi. Alors tu avais changée, presque de façon inconsciente cela dit, mais tu l'avais fait, et ce soir n'allait pas faire exception à la règle. Alors, tu allais te rendre dans un endroit qui ne t'étais pas autorisé, du moins en théorie, alors tu misais sur le facteur chance pour que cela ne t'apporte pas d'ennuis au cas où. Tu as des troubles de la mémoire, cela t'aidera à agir de la bonne façon, faisant mine d'avoir oublié certaines prérogatives alors que cela n'est pas forcément le cas. Mais les gens ici sont tellement malades que personne n'en fera la différence. Cependant, tu fus troublée dans ta manoeuvre par la présence d'un petit blondinet qui semblait ne pas être au bon endroit comme toi. Mais il allait te faciliter les choses finalement, car visiblement, il avait le sésame pour la pièce que tu voulais explorer ce soir, rapidement, histoire de trouver le dossier d'Hillevi et de voir ce qu'il advenait d'elle. Car tu le sentais, ton lien avec elle s'éloignait de toi, comme si petit à petit, elle devenait quelqu'un d'autres, pire, comme si petit à petit, elle s'endormait dans la mort. Peut être que ce n'était qu'une fausse impression cela dit, mais le lien entre jumeaux ne ment jamais, tu le savais. Alors, une fois que le blondinet était rentré dans la pièce, le plus naturellement du monde, après peut être une trentaine de secondes, tu rentrais dans la pièce toi aussi. Et tu le voyais là, sans doute serait-il surpris, mais tu avais ton doigt sur la bouche, du genre, ne dit rien, fait comme si je n'étais pas là. Mais peut être allait-il me dénoncer, peut être qu'il allait tout dire, peut être qu'il ne dirait rien, car il ne semblait pas non plus à sa place ici. Coïncidences ? Tu n'y crois pas une seule seconde, alors s'il te confit quelques choses, peut être que tu lui confieras à ton tour les raisons de ta présence ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Dim 12 Aoû - 11:18

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]
Les W… non, les W n’étaient pas difficiles à chercher. Ils se trouvaient toujours en fin d’armoire, tout comme son nom de famille sur les listes des examens. Il faisait toujours partie des derniers appelés par l’examinateur, ce qui lui laissait bien le temps d’être nerveux. Les petites mains de Nathaniel s’affairaient afin de trouver le fameux dossier le plus rapidement possible, sauf que les W ne lui plaisaient pas. Ils ne comportaient pas le nom qu’il cherchait. Un Williams.. bon sang, ce n’était pas compliqué tout de même, si ? Le cœur battant, il semblait s’emballer encore plus au fur et à mesure qu’il approchait de la fin. Wellington, Willy, Williamson.. mais pas de Williams.. Il se refit alors la pile un peu plus lentement, car il fallait avouer que la première fois avait été bien trop rapide. Trop de nervosité se déversait en lui ce qui ne le mettait pas son avantage. Le jeune externe eut raison de le faire, car ses yeux gris tombèrent sur le nom qu’il recherchait.. « Williams.. » Son cœur venait de se stopper dans sa poitrine et ses petits doigts faisaient trembler le dossier qu’il désirait ouvrir. Cependant, il redoutait aussi la chose et il n’avait même pas encore vérifié de qui il s’agissait vraiment. Y avait-il plusieurs Williams ?

Cependant, quelques chose clochait. La porte venait de se refermer, alors qu’il était certain de l’avoir fait trente secondes plus tôt. Il s’était alors figé, ses ongles s’agrippant dans le papier, son souffle coupé par la même occasion. Il fut tenté de porter sa main droite à sa gorge qui commençait déjà à le faire souffrir. Et merde. Qui était-là ? Se retourner ? Ne pas se retourner ? Comment allait-il expliquer sa présence ici ? Nathaniel fit alors basculer son dossier dans son dos en même temps qu’il tournait dans l’autre sens. Il affichait un visage serein, avec ce petit sourire léger qu’il faisait devant les « grands ». Néanmoins, il le perdit très rapidement, car son expression changea totalement. Surprise. Visage ébahi. Non. Il ne s’était pas attendu à ça. Une personne oui, mais pas vêtue comme ça. Pas de blouse blanche. Il connaissait parfaitement ses collègues alors ce visage inconnu ne pouvait appartenir qu’à une seule catégorie ici : patient.

Il ressentit alors une vague de soulagement, avant de se rendre compte que c’était peut-être pire. Cette dernière qui avait posé un doigt sur sa bouche en signe de silence pouvait à tout moment lui sauter dessus dans prévenir et il serait forcé d’appeler un garde et de lui expliquer pourquoi il se trouvait ici, c’est-dire, pas à sa place, à une heure si proche du couvre-feu.. Inutile de préciser que l’impression donnée ne serait pas très bonne..

Mais que faire de ce potentiel danger qui venait d’apparaître ? Il était tout de même le médecin et elle la patiente, non ? Elle n’avait rien à faire ici, encore plus que lui d’ailleurs, alors il n’allait pas se gêner. Maintenant qu’il était si proche de découvrir qui était le Williams dont il avait le dossier, Nath n’allait pas le reposer avant d’avoir tout parcouru. Il se redressa un peu plus en le regardant droit dans les yeux du haut de ses vingt-deux ans et lui fit alors :

- Bonsoir mademoiselle, vous n’avez rien à faire ici, à part avoir un rendez-vous très tardif dans une salle totalement éteinte.

Et lui alors ? Que faisait-il ici ? Elle allait très probablement lui faire la remarque, mais il était déjà prêt à la réponse si jamais elle osait. Le ferait-elle ? Etait-elle du genre timide ? Il ne connaissait pas cette personne, car elle ne faisait pas partie de sa liste de patients, alors il ignorait si elle était potentiellement dangereuse ou pas.. Super. Les bras du blond s’étaient refermés sur sa poitrine, gardant le dossier bien au chaud. S’était-elle égarée ? Que voulait-elle ? Un dossier ? Mener l’enquête comme lui ? Ou tout simplement consulter son propre dossier ? S'il était patient, ce serait la première chose qu'il réaliserait. Quelque chose lui disait que la jeune femme n’allait pas vouloir repartir aussi aisément. Ici, ils ne se trouvaient pas en territoire allemand, où la plupart des gens se contentaient d’accepter le oui ou le non sans négocier. Ici, la négociation était dans les gênes..
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Lun 20 Aoû - 19:57


Secrets are too safely protected.

Non, il n'était clairement pas à sa place ici, pas du tout même car son visage semblait être presque de la même couleur que sa chevelure, il était presque blême, prêt à faire un malaise si la situation devenait plus compliquée. Mais elle était déjà hors de son contrôle depuis bien longtemps, depuis le temps où il s'était décidé à s'aventurer ici à vrai dire. Toi aussi tu avais l'intention de venir ici, pour des raisons qui semblaient évidentes, pour les mêmes raisons que lui aussi. Car il avait eu le temps de prendre un dossier dans les W apparemment et de le cacher dans son l'air de rien. Si tu n'avais pas été là, que la porte s'était ouverte sur un fantôme, il aurait été soulagé, peut être qu'il l'aurait été d'avantage si tu faisais partie du personnel soignant, mais non, pas de chance pour lui. Toi, tu t'en fichais royalement à vrai dire, il faut bien se l'avouer, le plus à plaindre dans l'histoire, c'était lui, tu le savais, tu le comprenais clairement à travers sa démarche, à travers son comportement qui était très suspect. S'il avait continué à agir sans trop se poser de questions, prenant le dossier et s'en allant, tu n'aurais su quoi en penser, mais là, il y avait anguille sous roche. Et bizarrement, si auparavant tu aurais été sans véritablement de réaction, là, ça te faisait sourire, car tu avais une idée en tête, une idée que jamais auparavant tu n'aurais véritablement eu d'ailleurs mais qui là, te plaisait. Mais avant de mettre ton plan machiavélique en pratique, tu allais attendre sa réaction, si réaction il y avait bien entendu car tu commençais à en douter à vrai dire. Mais il daigna enfin te regarder dans les yeux et ouvrir la bouche pour en faire sortir un son distinct, une phrase accusatrice. Tu enlevais alors ton doigt de devant ta bouche, et tu lui répondais directement ce qu'il ne voulait sans doute pas entendre.

" Bonsoir monsieur. J'ai le malheur de vous annoncez que si vous étiez à votre place, vous auriez allumé la lumière, et vous ne cacheriez pas ce dossier dans votre dos. Désolé de vous décevoir, mais vous n'êtes pas très bon acteur. Mais ne vous en faites pas, je ne dirais rien. "


Et tu n'en disais pas plus, tu ne bougeais pas plus pour le moment. Tu attendais à nouveau une réaction. Tu avais touché là où ça faisait mal, sans pour autant te montrer trop vindicative, juste ce qu'il faut en vérité pour qu'il te laisse agir à ta guise le temps qu'il fasse ce qu'il avait à faire. Mais tu étais loin d'avoir sortie toutes les cartes de ton jeu. Tu n'avais sortie que la première, une bonne carte mais tu en avais d'autres dans ta manche, tu n'aurais qu'à la secouer et tu pourrais abattre les cartes sur lui. Restez à savoir qui serait le plus malin, le plus habile parmi vous deux pour se sortir de cette situation, pour le moment tranquille mais qui pourrait facilement et rapidement dérivée vers quelques choses ... d'autres ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Mer 22 Aoû - 12:55

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

La situation était totalement pathétique. Le jeune homme venait de lui sortir qu’elle n’avait rien à faire ici et pourtant lui aussi se trouvait dans le même cas. Il se rendait également compte qu’il avait mal agit. Il n’aurait pas dû se comporter tel un suspect, mais il n’aurait pas pu risquer d’allumer les lumières ! Le regard de la jeune patiente lui montrait dors et déjà qu’elle n’avait pas avalé ne serait-ce qu’un mot de ce qu’il avait dit. Allait-elle lui faire du chantage ? Serait-il contraint de lui offrir quelque chose en retour de son silence ? Pouvait-il lui faire confiance ? Nath était en train d’imaginer les deals les plus innocents qu’il soit dans sa tête telles que des portions nourritures en plus ou un vêtement en rab, ce genre de choses totalement banales au final.

Elle l’avait donc salué à son tour, et lui annonçait alors ce qu’il avait pressenti. Elle ne le croyait pas et elle lui faisait plutôt comprendre de manière bien directe. Elle en venait même à lui dire comment il aurait dû agir et ne pas agir alors qu’il venait lui-même de se faire la réflexion. « Ça va j’ai compris je crois ! » avait-il envie de sortir, mais il se retint. Il fallait rester professionnel, dans le cadre médecin/patient et rien d’autre, sinon il était foutu. Il avait déjà l’impression que l’eau commençait à montrer bien trop rapidement d’ailleurs et n’allait pas tarder à atteindre le niveau de son torse.

Pas très bon acteur.. aie aie aie, on lui avait déjà dit ça. C’était son frère le bon acteur, pas spécialement lui ! Il savait être malin certes, mais niveau jeu, pas tellement. Ne rien dire. Ah oui vraiment ? Et quel était le prix à payer pour ça ? Lui demander reviendrait à s’entraîner lui-même dans l’engrenage interminable de chantage.. Le pire était qu’il n’avait pas encore eu le temps de regarder le prénom du Williams en question sur le dossier, alors il ne pouvait même pas être sûr de tenir le bon entre ses mains, chose fort embêtante. Valait-il le coup de s’enfoncer encore en niant ? Et de l’autre côté, il ne voulait pas avouer.

- Ce ne sont pas vos affaires, fit-il d’une voix posée en ajoutant un grain de fermeté à la fois pour se faire comprendre.

Et puis elle, que faisait-elle alors ? Elle avait balayé le sujet avec brio tout en recentrant le sujet sur lui. Très intelligent comme stratégie..

- Par contre vous.. votre présence sont mes affaires étant donné que vous êtes une patiente, rajouta l’externe.

Il ne pouvait pas tolérer qu’une patiente se balade dans ce genre d’endroits. Qui sait, elle pourrait peut-être y trouver une lame ou un truc de la sorte qui provoquerait des catastrophes. Il ne pouvait pas se permettre de se faire virer d’Octrov avant d’avoir récupéré des informations sur Izhak et ce n’était pas elle qui allait faire tout capoter, certainement pas. Alors il la fixait en fermant le grand tiroir des dossiers tout en gardant le sien. Il était seul avec une femme et ce dans un autre contexte qu’une consultation. Un endroit sombre, des petites cachotteries et boum, vu de l’extérieur cela pouvait ressembler à un rencard, mot qui l’avait toujours fait flipper d’ailleurs.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Mer 22 Aoû - 16:24


Secrets are too safely protected.

Clairement, c'était lui le plus mal à l'aise entre vous deux, tu le savais clairement, et ça te faisait presque sourire. De toute évidence, il ne te connait pas le moins du monde, et c'est peut être une bonne chose, sinon, il saurait que tu oublies beaucoup trop de choses, que ta mémoire est le pire des gruyère qui puisse exister sur Ostrov, ou presque. Mais tu n'allais pas lui donner ce détail là, maintenant que tu étais dans cette situation là. Tu lui faisais comprendre ce qu'il y avait à comprendre, le pourquoi du comment, et ça n'ajoutais qu'à son mal être qui était visible. Si tu n'avais pas été patiente, mais infirmière, il serait sans doute encore plus mal, mais tu ne l'es pas, alors il pense sans doute, à tord, avoir la chance de s'en sortir ainsi. Mais déjà, la suite du plan se propageait à vitesse rapide dans ta tête, et ça te faisait sourire. Tu verras ce qu'il réponds déjà, et après, tout enclencheras ce à quoi tu viens de penser. Il était pris au piège, tu le lui faisais comprendre. Pourtant, tu n'avais pas abattu tout ton jeu, juste une bonne carte de celui-ci. Alors il se mit à ouvrir la bouche, te disant que ce n'était pas tes affaires. Il avait raison, mais sa façon de le dire était tellement bucolique, que tu laissais échapper un petit gloussement. Et il te renvoya la balle, te disant que ta présence ici était donc de son ressort à lui. Il venait de mettre le doigt dans l'engrenage, et rien ne pourrait le retenir. S'il avait agit autrement, différemment, peut être que cela t'aurait convaincu de ne rien ajouter de plus mais là, il venait de commencer le chantage, alors qu'il aurait peut être mieux valu aller dans ton sens.

" C'est vrai que votre présence ici est bien plus légitime que la mienne. Mais je vous en pris, prenez le temps de lire votre dossier, et moi, je regarde celui de ma soeur et on repose le tout, sans que personne ne le sache, je pense que c'est un bon deal, n'est ce pas ? "

Tu lui proposais donc un petit marché qui était équitable pour les deux partis, pour lui et pour toi. Il lisait le dossier qu'il venait de récupérer, et toi, tu lisais le dossier de ta soeur jumelle qui semblait avoir disparue de la terre, comme ça d'un coup. Pourtant, tu ressentais toujours la présence de ce lien entre vous deux. Elle était toujours là, mais où ? Tu ne saurais le dire, mais son dossier pourrait être instructif. Si ton but ultime était celui-ci, pour y arriver, tu étais prête à tellement de choses, car tu avais retrouvée ta soeur une fois avant qu'on ne te l'enlève, et si la première c'est elle qui avait réussi à te retrouver, tu voulais lui rendre la monnaie de sa pièce, pour que vous puissiez être à deux, pour que personne ne vous sépare à nouveau à deux vous êtes plus fortes !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Mer 29 Aoû - 13:40

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

Non, elle n’avait pas le droit d’être ici, et il ne s’était pas gêné pour le lui faire remarquer. Cependant, il sentait bien qu’elle n’allait pas lâcher l’affaire et il aurait bien voulu connaître son dossier afin d’adapter sa stratégie, mais ici, il partait de zéro et devait improviser par rapport à ce qu’il voyait. C’était un excellent exercice en soi non ? Il apprenait même en dehors des consultations. Il était alors parti sur une autre voie : renverser la situation en parlant d’elle pour l’éloigner de lui. Cela ne fonctionna pas vraiment bien vu qu’elle reconnaissait que sa présence à lui était plus logique que la sienne. Néanmoins, elle désirait regarder le dossier de sa sœur et ce fut à ce moment-là qu’il sut que sans le savoir, elle avait touché LE point qui faisait mal.

Elle cherchait à savoir ce qui se passait avec sa sœur tout comme lui le faisait avec son frère. Son cœur se serra et son estomac se noua. Cette femme se trouvait-elle dans la même situation que lui ? Souffrait-elle du même manque et du même chagrin ? Pouvait-elle devenir une alliée ? Il se voyait alors déjà enquêter à ses côtés et renverser avec brio cet endroit qui puait la mort, les mensonges et la torture. Nathaniel voyait alors en elle de l’espoir. Elle connaissait ce qu’il ressentait, elle pouvait le comprendre, mettre des mots exacts sur toute la peine qu’il avait à chaque instant. Une sœur.. un frère.. oui.. la famille était bien précieuse..

Néanmoins, ce fut le Nathaniel rempli de responsabilités qui refit doucement surface, étranglant le cou du Nathaniel sentimental et détruit par la soit disant mort de son frère. Il ne fallait pas lui donner ce dossier. On lui avait toujours dit qu’entrer dans le chantage des patients était bel et bien la dernière chose à faire si on ne voulait pas finir par se noyer au fin fond de l’océan.

- Les deals ne fonctionnent pas ici Mademoiselle, fit alors le blondinet qui crevait d’impatience de regarder le prénom du dossier qu’il tenait encore dans ses bras.

Il n’était franchement pas prêt à accepter ça, car tout le monde le saurait. Employés comme patients. Et si ce genre de détails arrivait aux oreilles des patients ? Il serait bien fichu pour tout son séjour ici. Au revoir l’autorité. Il ne s’en sortirait plus, car qui disait qu’il pouvait faire confiance à cette femme pour ne rien dire ? Non non non.

- Peut-être que nous avez déjà réussi à en convaincre plus d’un, mais je ne suis pas prêt à m’abaisser à ça. Le chantage patient/médecin ne fonctionne pas ici, gardez ça en tête
, rajouta le blondinet sérieusement.

Il fallait que l’information s’imprime, que ce soit clair comme de l’eau de roche pour elle. Et puis de son côté, il fallait faire taire ce Nathaniel chagriné qui ne lui serait d’aucune aide dans son travail..

Spoiler:
 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Ven 7 Sep - 19:28


Secrets are too safely protected.



Pourquoi était-il là ? Quel dossier désirait-il voir ? Tu n'en savais rien, mais tu avais vu son regard vriller légèrement lorsque tu lui parlas de ta soeur. Était-il là pour sa soeur ? Ou peut être son frère ? Tu ne savais pas, mais tu avais immiscé en lui le doute qui ferait peut être toute la différence. Peut être qu'il fermerait les yeux, peut être bien qu'il le ferait et que chacun de votre côté vous prendriez le temps de lire le dossier que vous désiriez. Mais le visage du blondinet se ferma finalement. Il n'était pas sensible à ce que ton visage exprimait, un mélange entre la peur et le désespoir, car tu ne savais pas ce qu'il était advenue d'Hillevi. Pourtant, le lien qui vous unissait était toujours là, tu le sentais, faiblement, mais tu le sentais, comme si elle était entre la vie et la mort, comme si elle était sur le point de mourir. Alors, tu voudrais le savoir, si cela est noté officiellement dans son dossier. Et si elle est sur le point de mourir, tu aimerais simplement lui dire au revoir, ou adieu, peu importe, mais la revoir une dernière fois pour la remercier de tout ce qu'elle avait pu faire pour toi. Mais le deal que tu lui proposais ne lui convenait pas. Il ne voulait pas s'abaisser à ce genre de choses, il restait professionnel, un peu trop à ton goût même s'il te faisait comprendre qu'il n'y aurait pas moyen de parlementer d'avantage. Et la Kriemhilde ordinaire aurait abandonnée, elle n'aurait pas cherché à aller plus loin voyant l'impasse qui se profilait à l'horizon. Mais là, tu n'étais pas dans une situation ordinaire. Il s'agissait de ta soeur, celle qui s'était battu pour te retrouver ici, et qui avait maintenant disparue à son tour. Il fallait que tu la retrouves, que tu lui rendes la monnaie de sa pièce, au moins pour lui dire merci et au revoir. Alors, dans ton esprit, tu venais de la perdre à jamais, et tes yeux se remplir de larmes, si bien qu'elles débordèrent presque trop rapidement. Mais ce n'était pas feint, c'était ton sentiment réel. Alors, tu ouvrais la bouche.

" Je ne désires pas vous faire de chantage, c'est juste que c'est ma soeur jumelle. Elle est venue ici pour me retrouver, mais depuis quelques semaines, elle n'est plus dans notre chambre, et au fur et à mesure des jours, je sens que le lien qui nous unit faibli de plus en plus, comme si elle était entre la vie et la mort. J'aimerais comprendre ce qui lui arrive, c'est ma seule possibilité de savoir, pour au moins lui dire un dernier adieu. Vous pouvez faire ça pour moi ? "

Tu avais dis cela en pleurant et au fur et à mesure de tes paroles, ta voix n'avait cessé d'être chevrotante. Tu ne lui mentais pas, non, tu voulais juste voir, peut être qu'il n'y aurait rien dans son dossier, alors ça ne t'avancerais pas d'avantage, mais tu devais en avoir le coeur net, et pour cela, tu étais prête à tout. Alors tu t'approchais de lui, d'un pas seulement, le regard quémandant simplement ton souhait. S'il ne voulait pas que tu regardes, peut être pourrait-il dans ce cas, regarder pour toi, peut être ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Sam 8 Sep - 1:46

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

S’auto-convaincre. Voilà ce que Nathaniel essayait de faire en vrai, il le sentait bien. Se répéter et le dire à voix haute qu’un deal n’était pas possible, pas de cette manière-là quoi. Il voulait avoir le contrôle. Y avait-il quelque chose de mal à ça ? Dans cette situation-là, non pas tellement, alors autant foncer, et garder la tête haute. Il se revoyait petit, face à son grand-frère, essayant de négocier avec lui. Izhak avait toujours été beau-parleur, voir presque manipulateur. Nath, lui fonctionnait différemment. Il parlait, et expliquait calmement les choses. Il restait naturel et ne cherchait pas à manipuler la personne en face de lui. Ils en avaient tellement eu des bons moments ensembles.. les mauvais étaient évidemment bien normaux entre frères, et il s’en souvenait aussi. Ça le faisait rire la plupart du temps, car ils pouvaient se disputer pour un rien. Néanmoins, même s’ils étaient bien différents tout les deux, ils s’entendaient bien et s’aidaient toujours. Izhak avait été là pour lui et vice-versa. Lorsque leurs parents rentraient tard et que l’un faisait un cauchemar, l’autre se levait pour se rendre dans la chambre du terrorisé afin de lui offrir une présence rassurante.

Pourquoi Nath sentait-il la peine se créer dans la pièce ? Cette odeur de vieux souvenirs qu’on brûlait sur un vieux parchemin proliférait son odeur autour d’eux. De qui émanait-elle réellement ? De lui ? Ou d’elle ? Il avait d’ors et déjà compris qu’elle n’abandonnerait pas, mais ce qui se produit le déstabilisa. Des pleurs. De la tristesse. Et voilà qu’elle jouait sur les émotions bien trop rapidement celle-là ! Vu comment elle avait commencé à s’adresser à lui, la voir fondre en larmes ne lui ressemblait pas des masses. Soit elle venait de totalement craquer, soit elle était une excellente actrice. Nath l’écouta et l’observa de ses yeux gris clair strident. L’on irait dit un requin, prêt à dévorer sa proie, mais qui désirait se familiariser avec la manière dont elle nageait histoire de pouvoir lui sauter dessus sans qu’elle ne s’en rende de suite compte.

Une soeur jumelle. Une disparition. Un lien. Oui.. ce lien, il le connaissait à la perfection bien qu’Izhak soit son aîné et non son jumeau. Nath avait toujours eu du mal à croire à l’espèce de « télépathie » mythique entre deux jumeaux ou deux jumelles. Pour lui, cela relevait du surnaturel, or, le jeune externe était un homme de science. Il se souvenait d’une fois quand il était petit. Il venait de regarder un film sur une petite fille qui demandait tout le temps à sa maman d’acheter les habits ainsi que les accessoires en double, car elle avait toujours ressenti une présence manquante.. Nath avait beaucoup questionné sa mère à ce sujet avec de nombreux « Pourquoi ? » « Comment elle peut le sentir alors qu’elle ne sait pas ? « Mais elle n’a jamais vu sa jumelle maman » « Mais c’est de la magie, ça existe pas maman.. »

Et il se les posait encore et toujours aujourd’hui ce genre de questions à la con. Il n’y croyait pas tellement. Pas ce lien si MAGIQUE entre jumeaux en tous les cas. Frère et soeur, soeur et soeur, et frère et frère normaux, oui, mais en lien « pas si compliqué » aurait-il pu définir.

Un dernier adieu. La jeune femme devant lui disait en fait la vérité. Elle n’irait pas inventer cela de toutes pièces et n’importe quelle sœur aurait été bouleversée d’une telle chose. Alors non, la blonde ne mentait pas. Elle avait seulement craqué.

Voir un dossier. Voilà ce qu’elle désirait. Une chose bien naturelle au final, mais qu’il ne pouvait pas lui offrir. Pas comme ça non. Il fallait que ce soit lui et seulement lui. Laisser une patiente toucher à des dossiers serait une faute. En revanche.. les toucher lui-même n’en était pas une.. à part qu’il était en train d’oublier un petit détail : il n’était pas dans les bons bureaux. Le jeune soupira et la regarda droit dans les yeux. Sa voix chevrotante et ses larmes ne pouvaient pas mentir, pas pour un sujet aussi important que sa sœur !

- Quel est votre nom et prénom ?, demanda t-il tout simplement. Et son nom et prénom à elle.

Ils allaient le faire à sa manière et rien qu’à la sienne.

- Je m’occupe de regarder simplement des informations. Tout ce que je dirais sera à prendre où à laisser. Pas de tentatives de regarder ou de m’arracher les dossiers des mains. C’est clair ?, fit alors Nathaniel un peu plus sèchement qu’il ne l’aurait désiré.

Mais voilà. Nathaniel se méfiait et lorsqu’il était en pleine mission - comme celle-ci- il était hors de question de tout faire capoter. Il savait garder les pieds sur terre.
© 2981 12289 0


Dernière édition par Nathaniel Williams le Lun 10 Sep - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Dim 9 Sep - 13:26


Secrets are too safely protected.



Tu n'avais pas voulu ouvrir les vannes de cette façon, tu ne le désirais pas vraiment, mais tout cela été venu naturellement car tu t'étais rendu compte que tu allais peut être la perdre de façon définitive. Son refus t'avait fait craqué, parce que sans Hillevi, tu ne pourrais plus vivre, cela voudrait dire qu'elle ne serait plus là pour te sauver quelques soit l'occasion, qu'elle ne serait plus là pour couvrir tes arrières, pour sauver la face. Même si ici, à Ostrov cela n'avait pas la même importance, tu tentais de te rappeler tout ce qu'elle avait pu faire pour toi, quand vous étiez toutes les deux, le nombre de fois où elle avait pris ta place, car tu ne le pouvais pas, le nombre de fois qu'elle t'a rappelé toutes ses choses importantes ... Alors si elle n'était plus là, tu ne ferais que tomber, petit à petit dans le gouffre de ton propre oubli, jusqu'à en oublier ta propre personnalité. Tu savais que cela signifierait ta perte absolu, et même si la vie ici n'était pas la meilleure, tu étais encore en vie, elle aussi, elle l'était mais pour combien de temps encore ? Tu ne le savais pas, et en suivant le blondinet jusqu'ici, tu avais cru voir là l'opportunité de pouvoir en savoir plus, de peut être la sauver de l'enfer dans lequel elle se trouvait. Tu supposais, tu n'en savais rien, mais si elle était dans cette situation aussi désastreuse, peut être que tout cela serait indiqué dans son dossier, peut être, je ne saurais vraiment le dire. Nirina t'avait parlé de quelques choses, tu ne te souvenais plus précisément de quoi, mais tout cela avait paru à tes yeux très illégales. Alors peut être qu'il n'y aurait rien dans le dossier, peut être, que tu n'en saurais pas plus, mais au moins tu serais fixée. Et même si ta mémoire est un vrai gruyère, pleine de trous, tu étais presque persuadée que tu te souviendrais de ce qu'il te dirait, s'il acceptait de t'en dire plus. Tu passais une main sur tout visage, pour tenter de sécher les pleurs. Tu reniflais pour tenter de te calmer, car si tu perdais complètement pied, maintenant, tu ne pourrais rien savoir, déjà que tout cela était très hypothétique. Mais tu t'accrochais à cela comme à une bouée en pleine tempête, car dans ton esprit, c'était un véritable ouragan. Et tu ne pouvais pas renoncer de la sorte, même s'il t'avait fait comprendre que ce n'était pas possible. Lui aussi devait avoir un frère ou une soeur, n'est ce pas ? Est ce qu'il ou elle était toujours de ce monde ? Est ce qu'il en avait été proche ? Tu ne savais pas, mais tu espérais que la corde fraternelle jouerait en ta faveur, car tu étais suppliante. S'il le fallait tu étais même prête à te mettre à genoux pour le supplier encore plus fort car il paraissait intransigeant sur les principes, et les règles de l'établissement. C'est alors qu'il te demanda ton prénom et ton nom ainsi que celui de ta soeur. Les larmes ne se tarirent pas pour autant, mais un petit éclat était venu se loger dans ton regard triste.

" Kriemhilde Svensson, ma soeur, c'est Hillevi. "

Tu ne redonnais pas le nom de famille, car c'était le même, vous étiez jumelles, il ne pouvait donc pas y avoir deux noms de famille différents puisque vous aviez été élevée ensemble, et non séparée à la naissance par exemple. Et c'est lui qui proposa le deal, il regarderait, il te dirait les informations que tu désirerais, mais tu n'auras pas le droit de toucher ou de tenter de lui arracher le dossier des mains. Tu pourrais le faire à vrai dire, que pourrait-il dire de plus si tu le faisais ? Rien, il n'était pas en position de force, mais tu l'étais encore moins que lui, car il faisait partie du personnel soignant, et toi juste une patiente. Alors séchant tes larmes, tu opinais de la tête. Tu étais d'accord, en espérant qu'il te donne de bonnes nouvelles même si au fond, tu n'en savais strictement rien. Tu essayais de sourire, mais tu n'y arrivais pas. Tu sentais encore entre tes doigts que le destin de ta soeur était en train de t'échapper, car peut être ne te dirait-il pas la vérité. Cette solution t'insupportait, mais tu allais être obligée de lui faire confiance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Lun 10 Sep - 13:25

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]
Nathaniel désirait avoir le contrôle qu’il venait de lui imposer en lui « proposant » alors une solution alternative. Lire et regarder à sa place vu qu’il était le seul ici un minimum en droit à pouvoir regarder la chose. Elle se nommait Kriemhilde Svensson et sa soeur Hillevi. Il trouvait que la sonorité faisait plutôt nordique, bien plus que le sien qui faisait purement anglais. Même son prénom l’était et trouvait que ses parents auraient pu le « russiser » un peu plus. La jeune femme devant lui tentait de se calmer et il n’avait pas envie qu’elle se mette à défaillir devant lui.

- Asseyez-vous pour commencer, demanda le jeune externe en lui désignant la chair à côté.

Et puis comme ça, il aurait plus de temps pour reculer si jamais elle tentait de lui arracher le dossier des mains. Elle avait été suppliante et lorsqu’elle lui avait raconté son histoire, il avait senti qu’elle n’inventait pas. Il était habitué à voir des gens tout au long de la journée, et il avait aussi appris à remarquer ceux qui mentaient. C’était son futur métier après tout, non ? Alors il fallait bien qu’il soit doué pour déceler le vrai du faux. Le jeune homme rouvrit donc le tiroir, en se postant sur le côté et non devant, histoire de garder un coup d’œil sur elle en même temps. Il devenait aussi parano qu’un londonien à Paris à cet instant-là avec cette peur que quelqu’un lui bondisse dessus ! Il posa à côté tout d'abord le dossier qu'il tenait depuis tout à l'heure et ne prit pas la peine de chercher dans le début de la pile. Aller dans les lettres de la fin était plus rapide et les S ne furent pas longs à trouver. Il y eu au moins dix dossiers avant qu’il ne trouve le bon. Hillevi Svensson. Par mesure de sécurité, il prit celui d’après : Kriemhilde Svensson. Son identité était bien confirmée. Elle n’avait donc pas menti.

Le dossier de la sœur paraissait assez vieux, les pages étaient jaunies, mais les bouts ne semblaient pas si usés que ça. Il se retourna alors lentement vers elle avant d’ouvrir avec lenteur le dossier. Il y avait la photo de la jeune femme qui ressemblait en effet à celle qu’il avait devant lui. Il vérifia également l'autre dossier. Les photos matchaient.

- Hillevi Kriemhilde, née 23 novembre 1991 à Soderhamn en Suède, commença à lire Nathaniel.

Oh un suédoise ! Il l’avait bien dit tout à l’heure concernant la sonorité du nom ! Il ne put s’empêcher de sourire. Il avait devant lui une amie du froid et de la neige. Il était maintenant en train de lire de quoi elle était atteinte et c’étaient des symptômes plutôt « normaux » pour ce genre d’endroits. Ses yeux se dirigèrent vers la case du bas, la case où les médecins étaient censés noter les choses les plus importantes, comme une mort où une disparition, mais ici.. la case demeurait étrangement vide. Il fronça les sourcils et tourna la page pour voir la suite. Il y trouvait des radios, une dentaire et une de la tête. Le bilan n’était pas mauvais et il y trouva aussi quelque chose d’intéressant. Une dernière prise de sang datant d’il y avait deux semaines. Tout était en ordre. Les chiffres rentraient bien dans les normes, ce qui signifiait qu’il n’y avait rien de quoi alerter. Nathaniel remarqua qu’ils avaient voulu se focaliser sur un organe en particulier, comme s’ils cherchaient une inflammation, mais encore une fois, les chiffres correspondaient à la perfection. Il referma donc le dossier après avoir pris le temps de le parcourir.

- Votre sœur n’est pas dans un état alertant, elle va bien, conclu le jeune homme qui ne donna pas plus d’explications.

Mais il savait qu’elle allait en demander. C’était obligé et il attendait alors ses questions.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Sam 15 Sep - 14:37


Secrets are too safely protected.



Tu étais au bord de l'implosion, tu ne t'en étais pas rendue compte à vrai dire, c'est rare que tu craques de cette façon, mais peut être que les médicaments que tu pouvais prendre ici mettait tes nerfs à rude épreuves, te laissant à fleur de peau, surtout quand il s'agit d'Hillevi, celle qui a tout fait pour toi, celle qui était venu te sauver, celle qui devait vous sortir de là. Mais elle n'était plus que l'ombre d'elle-même pour une raison que tu ignorais tout simplement. Alors tu voulais en savoir plus, et le jeune homme t'avait proposé une alternative qui ne te plaisait pas tellement mais qui semblait être la seule capable de t'apaiser, ou non, selon ce qui allait se passer. Car peut être que le dossier serait vierge, qu'il n'y aurait rien qui puisse t'indiquer quoique ce soit. Tu le pensais, tu t'en doutais, tu le redoutais un peu trop. Mais en même temps, pourquoi est ce qu'ils mettraient quelques choses dans le dossier ? A moins que ce ne soit l'infirmier présent devant toi qui te disait ce qu'il avait envie de te dire. C'est pour cela qui tu n'aimais pas sa solution, mais à quoi bon ? Tu ne serais même pas capable de te battre avec lui pour avoir droit de regard sur ce dossier, surtout qu'il semblait être assez à cheval sur les règles, enfin quand ça l'arranger. Mais les vannes étaient ouvertes, et il serait difficile pour toi de te reprendre complètement pour tenter un autre coup. Celui-ci devait être l'ultime coup, mais ta sensibilité l'avait emportée sur le reste. Il te demanda de t'asseoir sur la chaise à côté, alors tu le faisais, tu ne voulais qu'il change peut être d'avis après un refus même si tu ne voulais pas forcément t'asseoir, toi, mais bon, cela ne faisait pas une grande différence au fond. Alors il se remit à chercher les dossiers, il en sortit deux, tu supposais qu'il y avait le tien et celui de ta soeur, c'était logique, il vérifiait que tu ne lui avais pas dit de bêtises, et c'était le cas, tu avais été sincère, il avait du le voir sur ton visage encore humide de quelques larmes même si tu avais réussi à les calmer un peu. Il vérifia donc deux trois petites choses avant de prononcer à voix haute le nom de ta soeur. Il ne t'apprenait rien, mais il te disait là qu'il avait le bon dossier en main. Il semblait presque surpris que vous veniez de Suède mais avec un nom comme ça, le doute n'était pas véritablement permis, vous étiez des nordiques, des scandinaves avec tout ce que cela implique évidemment. Et il te lança avec fatalité qu'elle allait bien. Comment étais-ce possible ?

" Vous êtes sûr ? Comment cela se fait-il qu'elle ne soit plus avec moi dans ma chambre depuis plusieurs semaines ? Qu'est ce qu'ils lui ont fait ? Elle ne peut pas aller si bien que ça, je le sens au fond de moi, elle ne va pas bien. "

Et c'était une Kriemhilde presque normale qui parlait, sur un ton calme, comme c'est presque toujours le cas. Tu lui demandais des explications, mais en aurait-il ? Dans le dossier, il n'y avait rien de spécifique, parce qu'ils ne voulaient pas laisser de traces, tu en étais presque persuadée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Dim 16 Sep - 13:44

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

Le dossier de la soeur de la jeune femme ne lui paraissait pas affolant, mais au contraire bien normal. Il n’y avait en effet rien de particulier à signaler. Il avait relevé ses yeux clairs vers elle avec lenteur et la première question qu’il eut ne fut pas aussi étonnante que ça. Elle ne le croyait pas et continuait alors en lui apprenant que cela faisait déjà plusieurs semaines qu’elle n’était plus avec elle dans sa chambre. Il n’y avait rien qui indiquait ce changement. Soit la jeune femme devant lui était totalement folle et s’inventait des choses, soit elle avait raison. Nathaniel resta totalement muet et rangea le dossier de la suèdoise dans le meuble avant de reprendre le sien. Il le retourna et eut un énorme bond dans son cour quand il découvrit qu’il tenait depuis le début bel et bien le bon dossier : Izhak Williams. La photo de son frère était collée en haut à gauche et ses longs doigts fins se resserrèrent dessus avant qu’il ne l’ouvre. Il sentait le tremblement de ses doigts le saisir et faisait tout pour le contrôler en focalisant ses yeux sur ce qui était noté. Rien. Que des informations qu’il connaissait.. Pour n’importe qui, ces dossiers semblaient tout à fait normaux et le jeune homme n’avait franchement pas l’impression que les vrais étaient gardés ici.. ce serait trop facile et il eut l’impression de tomber de haut.  

Toujours sans rien dire, l’externe descendit son regard sur les cases du bas pour y lire « atteint de mythomanie » Ses yeux s’écarquillèrent de surprise, avant de réaliser et de comprendre. Oui, c’était réellement les faux dossier faits pour tromper n’importe qui venant de l’extérieur. Ils avaient écrit ça pour la simple et bonne raison qu’Izhak avait commencé à mener sa petite enquête et découvrir que tout ne tournait pas rond ici. Mais ce qui était noté juste en dessous glaça son sang. « Décédé à Ostrov. Chute dans les escaliers » . Une énorme blague était sous ses yeux et s’il y avait bien une chose qu’il avait envie de faire, c’était de jeter le dossier dans la salle et d’hurler de toutes ses forces jusqu’à s’égosiller, mais il resta de marbre. Izhak était-il bien mort ? S’il l’était, ce n’était pas par une simple chute d’escaliers. Il n’était pas non plus stupide et il porta sa main à sa poche pour sortir son téléphone portable fin de prendre une photo, quand il se rappela alors qu’il n’en avait plus. Réflexe de sa part..

Il avait pendant quelques instants oublié la jeune femme qui attendait probablement des explications. Mais que fallait-il lui dire ? Il s’interdisait de raconter sa vie à ses collègues, alors à une patiente, il ne fallait pas rêver. Il se mit alors à la fixer droit dans les yeux. Toute colère avait disparu dans ses prunelles, mais il bouillait de l’intérieur, contrairement à l’extérieur où le blond affichait un air particulier neutre et fermé. Protection qu’il apprenait de plus en plus à gérer.

- Vous devriez arrêter de vous mêler des affaires qui ne sont pas les vôtres. Votre soeur va bien et tout ces dossiers sont entièrement des vrais, fit alors le blond.

« Entièrement des vrais » . Non, mais franchement, qui disait ça ?! Sérieusement ! Se pouvait-il qu’il venait de faire exprès d’insister sur ce dernier point pour lui faire comprendre en toute discrétion l’inverse ?

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Sam 22 Sep - 15:13


Secrets are too safely protected.

Ainsi donc le dossier était nickel, il n'y avait aucune alarme concernant le cas de ta soeur alors que pourtant, de nombreuses choses te disaient qu'il y avait anguille sous roche. Clairement, il n'y avait pas tout dans ce dossier mais est ce que le blondinet te le dirait ? Est ce qu'il en savait seulement un peu plus que ce qui était marqué là dedans ? Peut être, tu ne saurais dire en réalité. Mais peut être qu'il ne te disait pas la véritable vérité, peut être qu'il te disait ce qu'il avait envie de te dire, peut être qu'il était marqué dedans qu'elle était sur le point de mourir. Tu t'étais persuadée qu'il mentait, alors qu'il n'avait pas forcément de raisons de le faire après tout. Mais tu étais persuadée que c'était le cas, que ce type ne te disait pas tout, car il n'avait peut être pas bien regardé, ou alors simplement pour ne pas t'alarmer d'avantage, tu ne saurais dire, tu ne saurais en avoir la certitude. Pourtant tu répliquais alors que les larmes jaillissaient de nouveau, moins fortement que précédemment, mais tu sentais le destin de ta soeur s'assombrir encore et encore, une folie que tu ne pouvais pas apaiser, pas maintenant, pas avec lui dans les parages. Il t'avait donner des indications, mais il ne t'en donnerait guère plus, car il avait fallu que tu finisses en pleurs sincères pour qu'il daigne te donner une autre réponse. Tu avais envie de l'étrangler, de lui faire quelques choses pour qu'il comprenne que tu devais en savoir plus, mais tu ne faisais rien de plus que lui dire en pleurant un petit peu. Il avait rangé le dossier, sans regarder plus en détail comme si tu étais folle. Mais même si tu n'es pas la plus saine qui soit, cela, tu ne l'inventerais pas, non. Tu le savais, tu l'avais constatée, qu'elle n'était plus là et sans doute que ça n'était pas marqué dans son dossier, signe qu'il y a quelques choses qui cloche de façon véritable. Il se mit alors à regarder le dossier qu'il était venu consulter en premier, ne se préoccupant plus de toi, comme si d'un coup tu avais disparue. C'était l'impression qu'il te donnait en tout cas, et ça ne te plaisait pas le moins du monde. Il regarda alors le dossier qu'il avait pris en premier et visiblement celui-ci ne lui plut pas vraiment non plus. Il eut un réflexe bizarre avant de se raviser. Puis finalement, il revint vers toi alors que tu n'avais finalement pas bouger, alors que le créneau d'action avait été long pour agir sur l'interne ici présent. Mais tu n'es pas comme ça, que tu le veuilles ou non, c'était plutôt Hillevi qui agissait de la sorte, pas toi, pas vraiment. Mais presque inconsciemment, imperceptiblement, tu t'étais rapprocher de lui. Il te dit alors quelques choses d'incompréhensible à tes oreilles. Jamais tu n'avais remis en doute la véracité de ses dossiers, juste qu'ils étaient incomplets. A tes yeux, il venait de se trahir lui-même, et les réactions qu'il avait pu avoir en lisant l'autre dossier qui devait lui être plus proche te l'avait fait comprendre.

" Arrêtez de jouer la comédie. De faire le type qui est intransigeant avec les règles. Je n'ai jamais remis en doute la véracité de ses dossiers, mais vous venez de le faire. Je ne sais pas ce qu'il y avait de marquer dans celui que vous avez pu lire, mais visiblement, c'était pas la vérité. Vous savez aussi bien que moi qu'il y a des trucs louches ici. Et je parle pas de moi. Je sais que je vais pas forcément très bien, mais ma soeur, ils lui ont fait quelques choses. Et à l'autre patient là, celui de l'autre dossier, c'est pareil. Mais les affaires de ma soeur sont mes affaires. Je pense qu'on trouvera rien ici, faut chercher ailleurs. Ensemble, on peut y arriver, à trouver la vérité et à la faire éclater au grand jour ! "


Tu parlais trop, mais tout cela criait de vérité, de sincérité, de véracité. Mais le type en face de toi allait-il seulement se remettre un peu en question ? T'en savais strictement rien. Sans doute que t'avais raison. Ici, vous ne pourriez rien savoir de plus, mais lui, lui, il pourrait en savoir plus, mais le voulait-il vraiment ? Après tout, il n'avait pas de comptes à te rendre, pas encore et peut être allais-tu devoir sortir d'autres cartes de ton jeu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Sam 22 Sep - 19:04

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

Entièrement des vrais. Non, mais vraiment, il n’aurait pas pu faire pire sérieusement ! Il était certain que quelque chose ne clochait pas avec ces dossiers qui sonnaient complètement faux. Une chute dans les escaliers sans aucune radio de présente avec ?! C’était un délire total même ! Où se trouvaient donc les preuves ? Il ne connaissait pas encore les lieux sur le bout des doigts alors forcément.. Se pouvait-il qu’il y ait un autre endroit qui abritait les dossiers ? Avait-il mal regardé ? Où se trompait-il de placard ? Un avec des faux et un avec des vrais. Mais qui mettrait les mêmes dans le même bureau ?! Peut-être qu’il lui faudrait entrer dans un autre bureau, et pour le moment, ses petits plans semblaient très perturbés par cette patiente qui n’avait pas trop l’air de vouloir lâcher l’affaire.

Et voilà qu’elle lui ordonnait maintenant de cesser sa petite comédie et de ne pas se comporter comme une personne très agaçante et intransigeante. Ne comprenait-elle pas à quel point cela représentait un défi de se faire respecter pour un futur médecin aussi jeune qu’il l’était ? Vingt-deux ans. Pas une année de plus, pas une année de moins. Seulement vingt-deux années de vie derrière lui et il avait l’impression qu’il avait perdue la personne la plus importante de sa vie trop tôt..

Le fait était qu’il venait de faire une grosse connerie avec les dossiers. Elle avait compris d’une manière ou d’une autre qu’ils n’étaient pas bons, alors que jusqu’ici, elle croyait à la véracité des informations de dedans, ou du moins à peu près, car elle n’avait semblé guère convaincue quand il lui avait lut ce qu’il y avait à l’intérieur du dossier de sa soeur jumelle.

- Écoutez moi bien. Je viens d’arriver ici, alors comprenez-bien que je n’ai pas vu tout l’hôpital en consultation. Si j’avais déjà eu votre sœur, je m’en rappellerais, commença Nathaniel qui posa ses deux fesses sur le placard, toujours en la fixant histoire de l’avoir dans sa ligne de vue.

Elle n’avait aucune possibilité de foncer vers le meuble vu que ses jambes se balançaient pile devant. Elle marquait cependant un point supplémentaire lorsqu’elle avançait qu’il n’y avait pas la vérité dans celui qu’il avait lu.

- Il manque une potentielle radio pour démontrer quelque chose. Je n’ai jamais dit que ce n’était pas la vérité. Ils sont juste très incomplets, rajouta le jeune externe.

Mais oui, l’hôpital était louche, elle le savait, elle y était même depuis plus longtemps que lui, et si son frère s'y était à la base intéressé, ce n’était pas par pur divertissement pour boucher des heures vides de son emploi du temp surchargé, mais vraiment parce l’endroit renfermait de lourds mystères pas résolus. Elle avait maintenant décidé de jouer sur une autre carte : celle de la solidarité. C’était de bien grands mots et si le Nathaniel de Londres serait rentré directement dans le panneau, le Nathaniel méfiant et rempli de vengeance ne tomba pas les pieds dans le plat comme elle s’y attendait. Il ne pouvait faire confiance à personne ici. Pas même ceux qui disaient vouloir le bien des patients en les protégeant de tout danger. À tout moment, la situation pouvait salement se retourner. Alors oui, pour le moment, il était seul, livré à lui-même. Il n’avait franchement pas trouvé quelqu’un digne de confiance, et les potentielles personnes qui avaient pu l’intéresser l’avaient tout simplement ignoré. Il avait bien compris qu’elles ne voulaient pour le moment pas de lui. Alors « nous pouvons y arriver ensemble », le fit grimacer. Il croisa les bras sur sa poitrine et la fixa de ses yeux clairs. Il se souvenait aussi de ce que Niamh O’Callaghan lui avait dit le premier jour. Gueuler après de l’administration, protester et compagnie ne feraient que lui attirer des ennuis : le faire virer, donc ne pas pouvoir réellement aider ceux en besoin.

- Vous vivez dans une pure fiction si vous pensez que vous exprimer au grand jour va arranger la chose. Bien au contraire.

« Comme mon frère ! » , mourrait-il envie de dire. Il l’avait trop ouverte et voilà ce qu’il s’était passé, tout avait mal tourné pour lui, alors adopter la même stratégie ? Très peu pour lui.

- Je vous conseille plutôt de sortir votre plus beau costume de ninja et de le revêtir. Jouer aux justiciers qui se révèlent au grand jour n’est ici, pas approprié. C’est clair ?, insista alors le jeune externe qui voulait bien lui faire imprimer ça.

Lui proposerait-elle une autre solution ? Serait-elle d’accord avec son point de vue ? De toute manière, il s’en fichait. Vu ce qui était arrivé à son frère, il était évident pour lui que protester haut et fort le mènerait tout droit vers la descente aux enfers.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 652
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Sam 6 Oct - 14:34


Secrets are too safely protected.

Mais en vérité, il n'était pas là depuis assez longtemps pour avoir la main aussi longue que celle qu'il te faudrait. Il ne va pas pouvoir s'amuser à vérifier l'authenticité de ces dossiers, ce qui est bien dommage quand tu y repenses. Ce serait bien qu'il puisse vérifier, mais tu es presque sûre qu'il ne le fera pas, pas pour toi, pas pour sa soeur, mais peut être pour l'autre dossier qu'il avait dans les mains, le dossier d'un inconnu pour toi sans doute, mais pas pour lui évidemment. Tu avais pu remarquer qu'à sa tête, il ne croyait pas en la véracité de ses dossiers, car ils n'avaient aucun sens, absolument aucun. Mais il semblait vouloir se voiler la face, à moins que devant toi, qui n'est qu'une patiente, il ne voulait pas révéler le pot aux roses. Tu ne connais pas l'origine exacte de cette expression, mais tu sais qu'ici on ne parle pas d'un poteau peint en rose, mais bien d'un pot avec des roses. Alors sans doute qu'il ne désirait pas te révéler la chose, ce secret si bien gardé, si fortement gardé, qui laissait ta soeur entre la vie et la mort car ils s'étaient amusés à la traiter comme une moins que rien, sans doute parce qu'elle n'est pas du genre à se laisser faire, que cela fera une braillarde en moins dans les couloirs d'Ostrov. Alors, tu adoptais un peu de point de vue différent, tu voulais jouer la carte de la solidarité, pour tout dévoiler au grand jours, mais cela ne lui plaisait pas vraiment, pas du tout même, et il te le faisait comprendre malgré des dossiers terriblement incomplets.

" Incomplets, c'est un synonyme de faux, vous ne pouvez pas dire le contraire. C'est sur que vous vous souviendriez de ma soeur puisqu'elle a exactement la même tête que moi. Mais je ne vis pas dans une fiction malheureusement. Je pense que pour découvrir ce qu'il se passe, il faut descendre aux enfers pour le voir de nos yeux propres. La chose, c'est qu'il faut réussir à ressortir des enfers. Je crois qu'il n'y a qu'Hercule qui a réussi à agir de la sorte de la mythologie, alors si vous avez l'étoffe de ce demi-dieu, c'est le moment de le prouver ! Je peux joueur votre Megara si vous voulez ! "

Est ce qu'il aimerait ? Est ce qu'il se sentait avoir l'étoffe d'un héros plutôt que d'un ninja ? Tu ne saurais dire, mais à ton sens, ce n'est pas en jouant aux tortues ninjas que vous arriverez à quelques choses. Mais il était libre d'agir comme il le désirait. Vous aviez un but commun, celui de comprendre ce qui était arrivé à un de vos proches. Tu ne le savais pas clairement pour lui, mais s'il avait pris des risques pour consulter ce dossier, c'était qu'il tenait suffisamment à la personne à qui il appartenait. Mais les choses sont difficiles à cerner, tu verras ce qu'il te dira.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 217
MIROIR : Lucky Blue Smith
IDENTITÉ : Miss_W
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 21/05/2018
Silencieux, mais observe énormément..
SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 22, the youngest doctor here
avatar

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   Lun 8 Oct - 17:41

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

Jouer au ferme ne ressemblait guère au gentil petit blondinet, mais pourtant, il avait bien compris qu’il n’avait pas le choix. S’il avait bien dans un endroit où le jeune externe était forcé de se méfier de tout, c’était bien Ostrov Island. Il avait sa petite enquête à mener et vu qu’on lui avait fait clairement comprendre qu’il était obligé de rester ici, il n’allait sûrement pas rester les bras ballants. Cependant, Nathaniel commençait à douter. Pouvait-il y arriver seul ? Ne lui avait-on pas toujours dit que « l’union fait la force » ? Si. Mais le « Mieux vaut être seul que mal accompagné » bousculait et embrouillait son esprit. Mais à qui pouvait-il faire confiance ? Et était-il obligé de raconter toute son histoire de A à Z pour que quelqu’un puisse l’aider ? Absolument pas. Il pouvait tout à fait rester maître de la vérité et voilà ce qui poussait alors le jeune externe à dévier et à réfléchir à un autre chemin. Dans la vie, nous avions toujours le choix et selon Sartre, chaque être humain avait tendance à simplement chercher la confirmation auprès d’autrui, alors qu’en vérité, le choix était déjà fait. Il repensait de nouveau à son frère qui lui n’aurait pas hésité à se servir de n’importe qui pour parvenir à ses fins. Un vrai Serpentard. Mais lui, l’était-il aussi ? Il aurait plus penché vers Serdaigle le connaissant, et ici, il fallait combattre le poison par du poison, alors faire sortir le serpent en lui n’allait pas le tuer, bien au contraire.

La jeune femme jouait sur les mots. Pointilleuse. Comme lui. Ils se seraient bien entendus s’ils étaient tous les deux au même rang. Ne pas s’attacher aux patients. Voilà ce qu’on lui avait toujours dit et qui s’avérait vraiment très difficile pour le jeune homme. « On est tous passé par là Nathaniel », lui avait dit Mr. Watson, chirurgien-dentiste, un jour où Nath ne cessait de penser à un cas en particulier et ce, même après les heures de boulot. Alors non, incomplet ne signifiait pas spécialement faux et faux ne voulait pas dire incomplet, du moins, à son goût. Dans ce cas, oui, peut-être, sans doute, mais pas tout le temps, et il allait lui prouver. Le blondinet se tourna et attrapa un dictionnaire sur le bas de l’étagère. Ce dernier était vieux comme Hérode et datait de 1978.

- Incomplet, qui n'est pas complet, à qui il manque quelque chose ou qui n'est pas terminé
, commença alors à lire le jeune externe.

Il tourna les pages en arrière pour cette fois-ci se rendre dans les « f ».

- Faux, qui n'est pas vrai, qui est contraire à la vérité.

Mais ici, les deux jouaient sur les mots, car oui, les deux se ressemblaient et se rejoignaient à un moment donné, mais il fallait simplement trouver la limite, et ça, c’était bel et bien subjectif. Alors forcément, chacun pouvait avoir un avis différent sur la chose. Nathaniel Williams, chipoteur professionnel ? Probablement. La blonde commençait alors à parler des enfers, mot qui pour le coup semblait parfaitement correspondre à Ostrov. Elle y ramenait aussi la mythologie grecque, chose qui avait toujours fasciné le jeune Williams. Elle savait le manier. Des compliments. Jouer sur sa fierté, bien évidemment.. Le mettre en valeur et le faire sentir soutenu. Elle lui proposait tout simplement son aide. En temps normal, il lui aurait demandé ce qu’elle y avait à gagner, mais la réponse, il le savait déjà. La même chose que lui au final : des informations sur un être précieux.

Nathaniel désirait être en contrôle et si jamais il acceptait, il ne le ferait que partiellement pour se retirer à tout moment si le tout tournait pas comme il le désirait et comme il le fallait pour rester discret. Le blond la fixa alors d’un œil assez sévère. Elle pouvait avoir de gros ennuis si elle la lui faisait à l’envers.`

- Personne ne me l’a fait à l’envers ici, j’y veille et j’y veillerais. Il faut être discret. Hors de question d’attirer une attention inutile sur la chose
, commença alors Nath. On le fait à ma manière. La mienne et seulement la mienne. Compris ?

Cela signifiait-il un oui ? Ca en avait tout l’air, oui, mais ce serait lui qui serait en charge des opérations. Il avait accepté pour la simple et bonne raison qu’avoir quelqu’un recherchant la même chose que lui pouvait lui être bénéfique. Au final, il agissait comme Izhak lui aurait conseiller d’agir : comme un égoïste, personne qu’il n’était passe nature, mais qu’il fallait se forcer à être s’il voulait survivre en ce lieu digne des enfers d’Hadès.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Secrets are too safely protected.. [Nathaniel ft. Kriemhilde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» La vie a ses secrets! qui en connait le bout ? Néo-classique.
» Nathaniel Ourobor [ACCEPTE] ~> Serpentard
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: The Murder House :: Offices of Scientists-