AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 Blackins ► Loud voices calling for revenge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 201
MIROIR : KStew
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 02/07/2018

SITUATION : A vendu son âme au diable depuis un bout de temps.
EST ÂGÉ DE : 28 longues années à côtoyer l'enfer.
avatar

MessageSujet: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   Jeu 12 Juil - 21:50



loud voices calling for revenge
You feel your body shake, feel like a fantom wait
Here we are in the heart of the darkness.

 
piper  ϟ  lexie .

Ces couloirs n’avaient pas changé. C’était comme revivre le même jour en boucle. Comme si le temps s’était véritablement arrêté depuis mon arrivée dans cet hôpital. Mais avec des cicatrices en plus. Visibles ou non. Douloureuses ou non… Une journée de plus à vivre dans cet endroit. Une nuit de plus… Tel un zombie, et sans vraiment me préoccuper sur le fait de potentiellement tomber sur un garde, je trainais dans le couloir en direction des douches, seulement vêtue d’une serviette. Comme la majorité des nuits passées ici, impossible de trouver le sommeil. Ces nuits d’insomnie me rendaient folle. Comme si je ne l’étais pas suffisamment… En entrant dans la salle sombre, j'apercevais une silhouette et espérais qu’il ne s’agisse pas d’un membre du personnel. Quoiqu'ils n’aient probablement rien à faire ici, encore moins à cette heure. Alors sans vraiment me préoccuper de cette personne, je laissais tomber ma serviette sur le sol pour m’avancer vers l’une des douches. À Ostrov, ils n’avaient jamais vraiment su ce qu’était l’eau chaude, du moins pour les patients. Je n’allais pas me plaindre ce soir. Les nuits étaient chaudes en ce moment, alors qu’en hiver c’était à la limite de l’hypothermie. Une bonne douche fraîche ne pourrait me faire que du bien, histoire de me tenir éveillée jusqu’au petit matin. Néanmoins intriguée par cette présence, je tournais légèrement la tête vers l’inconnue, tout en laissant l’eau froide couler sur ma peau. Dans l’obscurité je peinais un peu à la reconnaître mais en me concentrant sur ce visage tourné vers moi et me fixant, mon sang ne fit qu’un tour en réalisant enfin qui se trouvait à une dizaine de mètres. Piper. Aussitôt, mon regard se détourna du sien, alors qu’un juron s’échappait faiblement de mes lèvres. La dernière fois qu’on s’était retrouvées seulement toutes les deux dans une même pièce, les choses avaient mal tourné. Et en y réfléchissant, ce fut le cas pour toutes les fois… Faisant mine de ne pas être dérangée par sa présence, je continuais à me masser sereinement le corps, les yeux fermés en profitant de ce moment  presque agréable. C’était difficile de ne pas repenser à notre première fois, mais je me faisais violence en me rappelant à quel point je pouvais la haïr. Sa présence suffisait à mettre mes nerfs à vif. C’était pourtant ça, l’origine de notre relation. La haine. Alors pourquoi ne pas s’y tenir, pour une fois ? Pourquoi ne pas simplement… s’ignorer et repartir chacune de son côté sans dérapage ? Malgré mes efforts pour l’ignorer, j’arrivais tout de même à sentir son regard posé sur moi. Et ça avait le don de me déranger. Alors je me tournais entièrement vers elle en restant bien sous le jet d’eau. « Qu’est-ce qui t’arrives, Blackwood ? On croirait que t'as vu un fantôme. » je lui lançais d’un ton neutre, sans forcément attendre une réponse de sa part. Ça ne m’étonnerait même pas qu’elle aussi m’ait cru morte. Ça a dû lui faire plaisir de l’apprendre sur le moment, d’ailleurs. Peu importe, j’aurai certainement été aussi heureuse d’apprendre qu’elle a sauté du toit du bâtiment. Mais Piper avait beaucoup mieux à faire que penser à ses envies suicidaires, elle avait son vagin. Et en parlant de vagin… me retrouver une nouvelle fois dans cet endroit avec elle ne m’enchantait pas vraiment. Pourvu qu’elle n’ait pas prévu d’engager une conversation, on savait aussi bien l’une que l’autre qu’il ne valait mieux pas s’adresser la parole… C’est pas ce que je venais de faire ?  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2584
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/frimelda
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 27 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   Mer 18 Juil - 20:31


LOUD VOICES
CALLING FOR
REVENGE
Sans aucun bruit je me glissais hors de ma chambre, cinq minutes après mon amant du soir. Un besoin, pas une envie. Lui c’était une envie, il me l’avait bien fait comprendre toute la journée. Et j’avais céder. Mon corps et mes besoins avaient céder. Mais là maintenant, j’avais besoin et envie d’une douche, mais il était loin d’être l’heure pour ce moment. Alors je devais être discrète, du moins jusqu’à ma destination. Je connaissais le chemin par cœur, les couloirs de cet hôpital n’avait plus aucun secret pour moi. Longeant les murs, j’arrivais finalement à destination. Et comme prévu, la pièce était vide. Je souriais. Je sentais déjà que ça allait faire un bien fou. Je fermais doucement la porte derrière moi, ne prenant pas le risque d’allumer la lumière et de me faire attraper. Je me déshabillais, laissant mes vêtements au sol dans un coin. J’attrapais une serviette que j’accrochais et me mit directement sous le jet d’eau. Même froide ça m’allait. Après ce que je venais de vivre c’était même parfait. Et puis il n’y avait pas vraiment le choix, à Ostrov. En hiver on pouvait en avoir de l’eau chaude, et encore. Elle était plus tiède que chaude.

Je n’étais pas sûre du temps que j’avais déjà passée ici, mais j’étais sûre d’une chose : je n’avais pas envie de partir. Quitte à passer le reste de ma nuit ici. Cette douche faisait un bien fou. Mais elle risquait d’être écourtée. J’étais dos à l’entrée, mais la porte je l’avais entendue. Je l’avais entendue s’ouvrir et se refermer. Mon sang se glaça autant que l’eau. Je ne bougeais plus, je n’osais plus bouger. Merde.

J’attendais qu’on m’attrape par le bras, qu’on me traine jusqu’à la chambre en me promettant un tour en isolement dès le lendemain. Mais rien. Seulement le bruit d’un autre jet d’eau.

Je haussais un sourcil et me tournais, essayant de distinguer cette autre fille, cette autre femme, qui avait elle aussi eu l’intelligence de ne pas allumer cette foutue lumière. Qui avait donc eu l’intelligence de ne pas nous faire repérer.

Dans le noir, je n’arrivais pas à distinguer qui c’était. Je la regardais de haut en bas, plissais les yeux mais rien. A moins que…

Non. Non, c’était impossible.

Ça ne pouvait pas être elle.

Elle était morte.

Lexie Jenkins était morte.

Pendant un instant, des flashs de notre dernière rentre nocturne sous la douche me revenait en mémoire. Ça ne pouvait pas se reproduire. Ça ne devait pas se reproduire. Jamais.

Finalement c’était sa voix qui me sortait de mes pensées. C’était bien elle. Je secouais la tête. Merde, je devais la fixer depuis un moment. « J’en vois un. » Je coupais l’eau avant d’attraper ma serviette et la mettais autour de moi. « J’te croyais morte Jenkins. » Et au fond, j’étais dégoûtée. Mais juste parce que ce n’était pas moi qui t’avais tué. « T’as décidé de te la jouer Jésus ? Tu transformes l’eau en vin aussi ? »


EXORDIUM.

_________________
know my tongue is a weapon There's a light in the crack that's separating your thighs And if you wanna go to heaven you should fuck me tonight
(c) FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 201
MIROIR : KStew
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 02/07/2018

SITUATION : A vendu son âme au diable depuis un bout de temps.
EST ÂGÉ DE : 28 longues années à côtoyer l'enfer.
avatar

MessageSujet: Re: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   Jeu 19 Juil - 12:13



loud voices calling for revenge
You feel your body shake, feel like a fantom wait
Here we are in the heart of the darkness.

 
piper  ϟ  lexie .

En voyant Piper récupérer sa serviette, j'affichais un faible sourire en coin. Elle m’évitait? Je pouvais la comprendre. Cet endroit me rappelait un mauvais souvenir aussi. Mauvais ou non, d’ailleurs. Et c’était certainement ce qu'elle pensait à cet instant. Je me retenais de lancer une remarque à ce sujet, en la regardant enrouler sa serviette autour d’elle. Déçue ? Peut-être un peu. Seulement pour les yeux.

Alors comme ça elle me croyait morte ? J’haussais les épaules, pas vraiment étonnée, puisque je m’en doutais. « Je le croyais aussi. » Quelques minutes de plus et ça aurait été le cas. Dommage. D’ici, j’arrivais à entendre la petite voix dans la tête de Piper hurler de rage, et cette pensée me fit sourire. « Mais tu m’aurais bien trop manqué. » j’ajoutais sur un ton faussement sincère, histoire de l’emmerder un peu. Il faut croire que j’étais incapable de me tenir sage lorsque Blackwood était dans le coin. Mais je ne pouvais pas faire autrement. La faire craquer me donnait un sentiment de satisfaction non négligeable. Ce que j’avais tendance à oublier par contre, c’est qu’elle aimait, elle aussi, jouer le jeu et me provoquer à son tour. C’était bien souvent à cause de ces gamineries que les choses tournaient mal entre nous. Mais ce soir, j’étais étrangement d’humeur joueuse. Et avec un peu de chance, Piper allait s’habiller et quitter rapidement la pièce, avant que ça ne dégénère.

Quelque part, je ne mentais pas en disant qu’elle m’avait manqué. Il faut dire qu’à Ostrov, les journées se ressemblaient un peu trop et il était difficile de trouver de quoi sortir un peu de cette routine glauque et ennuyeuse. Malgré ma haine profonde pour cette blonde, je devais bien avouer qu’au moins, je n’avais pas le temps de m’ennuyer avec elle, et je ne parlais pas seulement de nos parties de jambes en l’air non souhaitées... C’était assez contradictoire, comme sentiment. La voir me mettait à chaque fois dans tous mes états, au point de vouloir commettre un meurtre, et pourtant on ne pouvait pas s’empêcher de se chercher mutuellement. Parce qu’on ne pouvait pas dire que Piper ne tendait pas la perche non plus…

Les derniers mots de la blonde manquèrent de me faire rire. À la place, je lui adressais un large sourire amusé et provocateur. « Non. Mais en sang, oui. Tu veux une démonstration ? » Menace dans le vent. Mauvaise blague. En vérité, je n’avais pas vraiment envie d’en venir aux mains avec elle, parce qu’on savait aussi bien l’une que l’autre qu’il était préférable qu’on reste à une certaine distance de sécurité. Entre Blackwood et moi, les coups avaient tendance à déraper sur des parties du corps non recommandées. « Détends-toi, je blague. Si pour une fois on pouvait éviter de s’approcher, ça m’arrangerait autant que toi à mon avis... » Pour appuyer mes mots, je lui adressais un sourire sadique et me concentrais à nouveau sur mon objectif principal; prendre ma douche, non sans garder un oeil sur la silhouette de la blonde. J’étais sérieuse. J’avais beau la chercher un peu, j’osais espérer que Piper soit suffisamment intelligente pour se dire qu’il était temps de mettre les voiles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2584
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/frimelda
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 27 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   Sam 28 Juil - 19:03


LOUD VOICES
CALLING FOR
REVENGE

Jamais je n’aurais pensé que je la reverrais. Jamais. Tout le monde la pensait morte, et moi la première. Je devais même avouer être déçue. Déçue de ne pas avoir été seule qui lui donnerait le coup fatal. Mais visiblement tout ça n’était qu’un leurre et Jenkins était bien vivante. Ou alors je commençais à voir des fantômes, ou à avoir des hallucinations. Ce qui m’étonnerait un peu quand même. Et je ne savais pas ce qui était le pire pour moi. Ne pas être celle qui l’aurait tué ou la voir en vie. Finalement c’était plutôt tranquille depuis que je ne la croisais plus, mais je savais aussi au fond de moi que l’ennui commencerait bientôt à pointer le bout de son nez. Et j’avais beau la haïr de toute mon âme, l’emmerder était tout de même un de mes passe-temps favoris. On ne s’était pas revu depuis la fois où j’étais allée dans sa chambre pour la remercier. Parce qu’elle m’avait sauvé la vie dans la forêt. Le pire ? C’est que je lui avais dit que je lui en devais. Et la savoir morte m’arrangeait finalement parce qu’au moins je n’aurais pas eu à lui rendre service. Maintenant il n’y avait plus qu’à espérer que son épisode de décès lui ait fait oublier ça. Prions. Prions très fort.

Je souriais lorsqu’elle me disait que je lui aurais manqué. Mais bien sûr. « On devient sentimentale ? » demandais-je sur un ton moqueur. Son ton à elle n’était pas sincère, du moins il sonnait faux. De mon côté jamais je n’avouerais qu’elle aurait éventuellement pu me manquer. Je plaisantais en disant qu’elle était devenue Jésus. Jenkins était loin d’être une sainte. Lorsqu’elle m’annonça qu’elle ne pouvait pas changer l’eau en vin mais en sang, je laissais échapper un léger rire. « Dommage pour le vin. Pour une fois que t’aurais pu être utile. » lançais-je du tac au tac.

Je m’approchais du banc où étaient posés mes vêtements, alors qu’elle ajoutait qu’il était préférable qu’on ne s’approche pas trop cette fois-ci. Je souriais. « Pourquoi t’as peur que je te mette la râclée de ta vie ? » Pas qu’on se soit un jour réellement battu, c’est vrai. Nos pseudos bagarres prenaient toujours une tournure inattendue. Même moi je ne comprenais pas comment fonctionnait notre relation, alors je n’osais pas imaginer ce qu’en pensait les autres. Quelqu’un d’extérieur à notre petite guerre. J’étais d’accord avec elle -pour une fois- mais ça non plus, je ne l’avouerai pas. J’enlevais la serviette que j’avais autour de moi, me retrouvant à nouveau nue face à Lexie. Je ne le faisais pas vraiment exprès, mais si ça pouvait l’emmerder de quelques manières que ce soit, pourquoi pas. Je penchais ma tête sur le côté, séchant mes cheveux cette fois. « Et qu’est-ce qui t’as fait sortir du monde des morts ? Pas qu’on soit vraiment dans celui des vivants ici je te l’accorde… » Je me redressais et lui offrais un faux sourire ravi. « Je te manquais à ce point-là ?! » demandais-je sur un air faussement enjoué.


EXORDIUM.

_________________
know my tongue is a weapon There's a light in the crack that's separating your thighs And if you wanna go to heaven you should fuck me tonight
(c) FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 201
MIROIR : KStew
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 02/07/2018

SITUATION : A vendu son âme au diable depuis un bout de temps.
EST ÂGÉ DE : 28 longues années à côtoyer l'enfer.
avatar

MessageSujet: Re: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   Ven 24 Aoû - 17:05



loud voices calling for revenge
You feel your body shake, feel like a fantom wait
Here we are in the heart of the darkness.

 
piper  ϟ  lexie .

« On devient sentimentale ? » « Je fais des efforts, t’as vu ça ? » Lui faisais-je d’un air totalement sérieux sans lui adresser un seul regard. Ce petit jeu avec Piper paraissait très innocent à première vue, pourtant c’était toujours de cette façon que commençaient nos échanges. Un peu de sarcasme, deux ou trois sous-entendus et la bombe était lancé… Pour le moment, je n’avais pas vraiment dans l’idée que cette petite sortie nocturne dégénère. Au fond, ça ne me dérangeait pas d’échanger quelques mots avec Piper, tant qu’elle me respectait et gardait sa distance. Ce qui semblait être le cas, étonnement. Et dire qu’au départ, je ne pouvais même pas la voir en peinture… « Dommage pour le vin. Pour une fois que t’aurais pu être utile. » Sourire moqueur en coin, je tournais la tête vers elle. « Pourtant j’ai le souvenir d’avoir été plutôt utile le jour où je t’ai sauvé la mise… » Je n’aimais pas parler de ce qui s’était passé ce soir-là dans la forêt, mais si c’était dans le but d’emmerder Piper, je pouvais bien faire un effort… Et je savais combien ça l’emmerdait, cette histoire. Autant que moi, j’imagine... Je n’avais pas oublié non plus ce fameux soir où elle s’est invité dans ma chambre. Soi-disant qu’elle m’en devait une. Honnêtement, je n’en avais rien à faire de savoir si Piper voulait me rendre la pareille ou non. Ce soir-là, je voulais simplement qu’elle me foute la paix, du moins avant de me retrouver à califourchon sur elle... Les choses ont été beaucoup trop vite. Mais après réflexion, je ne pouvais pas non plus passer à côté d’une telle occasion, de voir Blackwood me rendre un service . Si je ne regrettais pas autant de l’avoir poussé pour lui éviter de se faire écraser par cet arbre, j’aurai probablement eu le sourire jusqu’aux oreilles. « Pourquoi t’as peur que je te mette la raclée de ta vie ? » Je lâchais un léger rire. Oh ça oui, Piper avait de la force, j’en avais eu la preuve la dernière fois d’ailleurs. Mais ce genre de provocation avait plutôt le don de m’amuser. « Piper… je sais que t’es en manque, mais sérieusement retiens-toi… » et je ne voulais pas parler de son envie irrépressible de m’en coller une. Ça, c’était habituel. Non, je parlais plutôt de son autre envie. Celle que j’avais eu le malheur de partager avec elle à deux fois. Deux fois de trop, d’ailleurs. Disons qu’entre nous, il était difficile de faire la différence, maintenant… Et peu importe comment les choses dégénéraient, pour une raison ou pour une autre, ça terminait toujours de la même façon…

Tout en glissant ma tête sous le jet d’eau, j’observais silencieusement la blonde retirer sa serviette pour s’essuyer. Haïr une personne ne voulait pas forcément dire qu’il fallait se priver de mater, quand l’occasion se présentait. Et qu’elle me voit ou non m’importait peu, de toute manière. Je savais pertinemment qu’elle en jouait. C’était Piper, après tout, rien d’étonnant. « Et qu’est-ce qui t’as fait sortir du monde des morts ? Pas qu’on soit vraiment dans celui des vivants ici je te l’accorde… Je te manquais à ce point-là ?! » Je fermais enfin l’eau pour aller récupérer ma serviette que je gardais simplement à la main, le temps de lui répondre. « Ca tombe bien que tu me le demande, Blackwood. Je suis morte mais j’ai pas perdu la mémoire pour autant tu sais. Tu m’en dois une, tu te souviens ? J’allais pas partir sans profiter de cette offre... J’espère que ça tient toujours ? … T’as de la chance, je sais pas encore ce que je pourrais te demander… Mais tu pourrais peut-être m'aider à trouver quelque chose, non ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2584
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/frimelda
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 27 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   Jeu 13 Sep - 21:14


LOUD VOICES
CALLING FOR
REVENGE

« Je fais des efforts, t’as vu ça ? » Oui, si on pouvait appeler ça des efforts, bien sûr. Elle venait peut-être de revenir d’entre les morts, mais elle était toujours la vieille Lexie Jenkins que j’avais toujours connu. Celle à qui je lançais des pics, avec qui je ne communiquais que par des sarcasmes avant que tout ne dégénère. Quand on y pense, la fois on nous avions été le plus sage, c’était dans la forêt. Enfin sages… A notre façon, bien sûr. « Pourtant j’ai le souvenir d’avoir été plutôt utile le jour où je t’ai sauvé la mise… » Evidemment qu’elle remettait ça sur le tapis, parce qu’évidemment j’avais eu l’honneur qu’elle me sauve la vie. Et comme une conne, j’étais aller la remercier, lui disant que je lui en devais une. « Rappelle-moi quel haut on a utilisé pour faire ton garrot ? Et je te signale que t’offrir un strip-tease ne m’intéressait pas. » Et c’était tout naturellement que je lui rappelais aussi cet épisode de la soirée. Madame s’était prit une balle, et c’était mon haut qui avait servit de garrot pour éviter qu’elle ne se vide de son sang avant qu’on ne revienne à l’hôpital. Même si je devais avouer que l’inverse ne m’aurait pas déplu non plus…

J’allais vers le banc où se trouvaient mes affaires, il n’était pas dans mon intention de passer la nuit ici, même si je savais au fond de moi que la présence de Jenkins allait contrecarrer mes plans et me faire rester ici plus longtemps que prévu. « Piper… je sais que t’es en manque, mais sérieusement retiens-toi… » J’esquissais un sourire. En manque de quoi ?  De sexe ? De sexe avec elle ? De lui mettre une râclée ? Une vraie ? Je haussais les épaules, légèrement amusée par la situation finalement. Je séchais mes cheveux, à nouveau nue devant elle. Je ne le faisais pas exprès, mais je ne me privais pas de faire attention à ses réactions. Finalement je lui posais la question qui me brûlait les lèvres. Pourquoi. « Ca tombe bien que tu me le demande, Blackwood. Je suis morte mais j’ai pas perdu la mémoire pour autant tu sais. Tu m’en dois une, tu te souviens ? J’allais pas partir sans profiter de cette offre... J’espère que ça tient toujours ? … T’as de la chance, je sais pas encore ce que je pourrais te demander… Mais tu pourrais peut-être m'aider à trouver quelque chose, non ? » Evidemment que je m’en souvenais de ça. Je me souvenais de toute cette soirée, où j’avais probablement commis l’une des plus grosses erreurs de ma vie. Je souriais. « Bien sûr que j’m’en souviens… » Je laissais tomber ma serviette sur le sol et la regardais. « Je me souviens aussi de ce qu’on a fait après cette offre… » , ajoutais-je en m’approchant d’elle. J’avançais, la faisant volontairement reculer à son tour. « Tu sais ce que tu disais qu’on ne devait plus jamais refaire ? » Je posais la main sur son buste nu, l’accompagnant jusqu’au mur avant de m’arrêter. Puis mes doigts glissaient doucement jusqu’à son entre-jambe. « Tu te souviens de ça aussi ? »


EXORDIUM.

_________________
know my tongue is a weapon There's a light in the crack that's separating your thighs And if you wanna go to heaven you should fuck me tonight
(c) FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 201
MIROIR : KStew
IDENTITÉ : 'Joke
CRÉDITS : 'Joke
A DÉBARQUÉ LE : 02/07/2018

SITUATION : A vendu son âme au diable depuis un bout de temps.
EST ÂGÉ DE : 28 longues années à côtoyer l'enfer.
avatar

MessageSujet: Re: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   Dim 16 Sep - 14:47



loud voices calling for revenge
You feel your body shake, feel like a fantom wait
Here we are in the heart of the darkness.

 
piper  ϟ  lexie .

À quoi je pouvais bien m’attendre en restant aussi longtemps dans la même pièce avec elle? À rien d’autre que ce qui était actuellement en train de se passer. La prochaine fois, je devrais sérieusement penser à réellement l’éviter. Je voyais finalement la blonde s’approcher de moi. Stupide, je ne bougeais pas, je la fixais simplement de mes yeux ronds. Piper posa sa main sur mon buste, et m’obligea à me reculer jusqu’à rencontrer un mur derrière moi, me faisant lâcher ma serviette. La sensation du carrelage gelé sur ma peau me fit frissonner, me laissant comme l’impression d’avoir pris une gifle monumentale dans la gueule. Comparativement, le fait de me laisser faire encore une fois par Blackwood, avait le même effet. J’écoutais la blonde me reparler de cette fameuse nuit dans ma chambre. Celle qui avait dégénéré probablement à cause de l’alcool, ou de notre connerie mutuelle à vouloir deux choses en même temps… soit s’entre-tuer, et coucher ensemble. Les deux étaient rarement compatibles en règle générale, et pourtant on était arrivées à une relation suffisamment tordue pour pouvoir additionner haine et sexe sans aucun problème.

Immobile, étrangement docile, je ne quittais plus le regard de Piper, alors que sa main s’aventurait sur mon corps, descendant peu à peu vers la partie la plus intime. « Tu te souviens de ça aussi ? » « Comment oublier... » faisais-je, faible sourire collé aux lèvres en prenant le temps de regarder le corps nu de la blonde beaucoup trop proche du mien. Dans ma tête, c’était assez brouillon. C’était un sentiment agréable qui venait s’accroître dans le bas-ventre. C’était l’envie de lui retourner mon poing comme seule réponse pour avoir osé, encore une fois, s’approcher de trop près. Piper ne changera pas. Je savais qu’elle me haïssait, on ne pouvait pas ne pas le remarquer. Pourtant me faire des avances ne semblait pas non plus la déranger. Sauf si elle avait une autre idée derrière la tête. Mais pour une fois, je m’étais montré extrêmement calme, face à elle. Pas d’insultes, pas de provocations, ou du moins pas assez violentes pour faire éclater une nouvelle guéguerre entre nous. Alors oui, j’étais assez étonnée de sa démarche, cette fois. J’étais assez perturbée par l’idée qu’elle puisse avoir envie, sans penser à me planter un couteau dans le dos.

Me prenant au jeu, mais tout en gardant une certaine distance avec le désir, je posais mes mains sur ses hanches, pour la faire reculer un peu et reprendre un minimum de contrôle sur mon propre corps.. « Mais j’oublie pas non plus qu’à chaque fois qu’on en arrive là, je m’en veux de ne pas en avoir profité pour t’égorger, Blackwood. » Une de mes mains vint cette fois récupérer celle de la blonde, déjà bien trop proche de mon entre-jambe, pour la stopper avant que je ne perde toute crédibilité « C’est vraiment ça que tu veux? Continuer de coucher ensemble chaque fois qu’on se voit et regretter le lendemain? Et recommencer… » un sourire vicieux se dessina sur mes lèvres. Parce que c’était de la pure provocation de ma part et que j’adorais provoquer Piper. « Et si je craquais pas, cette fois, c’est à ton poing en pleine face que j’aurai droit, c’est ça? Tu serais bien trop frustrée pour te barrer sans rien faire de plus… ? » Elle savait que j’avais raison, quelque part. Il ne devait pas y avoir grand monde qui refusait ses avances. Difficile d’en douter, quand on voyait comment elle était foutue. Je savais que j’étais tout à fait capable de ne pas me laisser tenter, même si pour ça, je devais oublier le simple fait que nous étions entièrement nues.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Blackins ► Loud voices calling for revenge.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Blackins ► Loud voices calling for revenge.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07.[Robertson's] Let's get loud
» Revenge Kill
» Frodon • It is useless to meet revenge with revenge: it will heal nothing.
» Test - Quel personnage de Revenge êtes-vous ?
» Extreme Warfare Revenge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: A walk in Ostrov Island :: Women's corner :: The showers-