AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PILULES AVALÉES : 410
MIROIR : Dane DeHaan
IDENTITÉ : MissW
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 11/06/2018

SITUATION : Á sa sauce et son humeur du moment
EST ÂGÉ DE : 25 de conneries.
avatar

MessageSujet: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 1:15


Roman Daan Hansen
I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.

identité : Roman Daan Hansen surnom : Romi date et lieu de naissance : Le 6 février, à Copenhague au Danemark. âge : 25 nationalité et origines : De nationalité danoise, Roman a appris à parler l’anglais  - très utilisé dans son pays avant l’allemand étudié en aussi en seconde langue - grâce aux livres en plus du savoir enseigné à l’école.  situation maritale : Célibataire orientation sexuelle : Bisexuel depuis son adolescence, il n’a pas vraiment eu de problème à l’assumer. Ses conquêtes féminines comme masculines étaient tout simplement un moyen de s’échapper de la réalité. occupation : Patient ancienneté à ostrov island : Depuis maintenant sept longues années.. maladie(s) : Interné pour « folie » « violences » et de « comportement dangereux » par son père, tout cela est faux. Roman ne souffrait pas de tout ça lorsqu’il a franchi les portes de l’enfer, mais plus il reste ici, et plus il a l’impression de l’être. Sa colère d’être ici déclenche justement de la violence car il se sent incompris. Roman fait aussi énormément de cauchemars liés aux violences qu’il a subi par son père. Il est donc atteint de dépression et de terreur nocturne en plus de ses crises de colère. avatar : Dane DeHaan groupe choisi : ANEMONE HORTENSIS principaux traits de caractère : Solitaire, Roman l’a toujours été depuis son plus jeune âge. S’il l’est, ce n’est pas pour n’importe quelle raison, car le jeune homme a perdu sa mère à l’âge de quatre ans et il n’avait pas vraiment quelqu’un à qui parler de sa peine à part à la femme qui s’occupait du ménage dans la maison. Il a toujours préféré lire dans un coin et depuis son adolescence, le blond écrit aussi. C’est son moyen à lui de s’évaporer et de passer d’une réalité dérangeante à une fantaisie un peu plus remplie de couleurs. Sensible à la beauté des mots, Roman sait manier la plume pour dénoncer ce qui le dérange dans cette société. Mettre un poids sur tout ce qui ne va pas l’aide à ne pas devenir totalement fou.

Mais ce qui ressort le plus chez Roman est son attitude rentre dedans et farouche. Ce n’est pas quelqu’un de spécialement gentil avec les autres. En effet, il est ambitieux et manipulateur alors utiliser les gens pour parvenir à ses fins ne lui donne aucun scrupule. La culpabilité ? Jamais entendu parler de ce mot, ou alors il l'enfouit bien au fond de son coeur pour ne pas qu'elle le bouffe. La vie n’a pas été tendre avec lui et c’est sans doute pour cela qu’il ne parvint pas à l’être aussi avec les gens qui l’entourent. Bon stratège et malin, il a toujours un plan derrière la tête qui sera forcément toujours à son avantage. Lui d’abord, les autres après s’ils sont chanceux. Égoïste peut donc être rajouté à la liste. Aider les autres n’est pas un truc qu’il ferait s’il n’était pas certain d’obtenir quelque chose en retour, mais il peut être patient et charmant dans le simple but d’attirer la personne dans ses filets. En somme, il est bon acteur. Certainement pas naïf, Roman est très difficile à tromper, car il a le don pour découper toutes les petites choses qui ne vont pas. Il trompe et ment tellement souvent que cela s’avère être de la rigolade de détecter tout ça.

Roman a des yeux bleus tournant légèrement vers le vert, il les a hérité de sa défunte mère. Lorsqu’il parle anglais, on entend un petit peu son accent danois, langue qui est sa langue maternelle. Il a l’art de s’exprimer, grand orateur, et du haut de ses 1m78, il sait captiver une foule.

Il n’a pas peur de dire ce qu’il pense et il devrait apprendre un peu mieux à se taire, car cela lui attire souvent pas mal d’ennuis. Afin de cacher son mal-être, Roman est agaçant, perfectionniste, arrogant et prétentieux. Regarder les gens de haut en se disant qu’ils pensent être les rois du monde alors que la réalité est loin de l’être est sans doute ce qu’il fait le plus. En réalité, ceci est un comportement engendré par de la jalousie et de la frustration. Les autres ont eut la chance d’avoir des parents aimants et présents, mais pas lui.

Roman aime flirter, le jeune homme n’a aucun filtre là-dessus, alors s’il peut se faire plaisir avec une petite partie de jambes en l’air par-ci par-là, avec une femme ou un homme à son goût, il ne dira pas non. Il est entreprenant, la timidité n’est pas vraiment quelque chose qu’il connaît ou qu’il ne laisse en tout cas pas deviner derrière sa grande gueule. Attirer l’attention, voilà ce qu’il veut. Il a cet intense besoin qu’on s’intéresse à lui et ce qu’il reproche le plus souvent aux médecins est qu’ils ne les considèrent que comme des sujets et non des personnes à proprement parler. D'ailleurs, il commence à cerner que quelque chose ne tourne pas rond ici, mais il va éviter de s'en mêler pour ne pas avoir un destin tragique. Fermer les yeux sur la violence est sans doute la chose la plus difficile pour lui, mais il veut vivre et se casser d'ici, alors il est lâche et pour le coup n'agit pas.

Cette haine envers son père ainsi que cette envie de vengeance le rend souvent très en colère si bien que le jeune homme éprouve des difficultés à contrôler son fort tempérament. Lorsqu’il n’est pas occupé à faire son intéressant, il déprime. Le problème avec lui est qu’il peut passer du haut vers le bas avec une aisance remarquable. Cette balance entre la solitude et le besoin de se montrer au grand jour n’est pas toujours facile à gérer et il n’est pas rare qu’il fasse des crises de colère.

Il aime tout ce qui est compliqué avec les autres, car de toute manière, il estime qu’il n’y aura jamais plus compliqué que son cas. S’il sympathise avec des gens, c’est simplement pour passer le temps et non pas par réelle envie de s’attacher à eux. Au contraire, il n’a jamais réussi à s’attacher à quelqu’un, tout simplement parce qu’il n’en a pas envie. Être blessé de nouveau comme lorsqu’il a perdu sa mère lui donne envie de mourir plutôt que de laisser l’engrenage s’enclencher et d'en être prisonnier, ça lui ferait trop mal. Pareil avec l'amour, il refuse de tomber amoureux alors mettre des barrières en jouant au connard de première classe lorsque la chose devient trop sérieuse est sa spécialité.
i'm not mad, my reality is just different from yours...


* Copenhague, 1999 *

Cette solitude. Roman l’avait toujours ressentit au fond de lui et il n’était pas rare que le petit se mette à pleurer dans sa chambre, assis sur un tapis, près de la fenêtre à regarder la neige tomber sur les stands de poissons du marché chaque matin. Il y avait maintenant deux ans de cela, le blond aux yeux d’un bleu-vert énigmatique avait perdu son être le plus cher au monde, sa maman. Morte d’une maladie rare, Roman avait été celui qui avait entendu ses derniers mots. Quoi qu’il arrive, elle serait toujours avec lui. Il revoyait encore sa main tremblante se poser sur son petit cœur rempli de chagrin.

« Ne pleure pas mon Roman. Maman t’aime et maman sera toujours là, elle te regardera toujours et ne cessera jamais de t’aimer.. »

Ses doigts s’étaient ensuite lentement relâchés de la main du petit, laissant sa respiration ralentir avant de s’éteindre à tout jamais. Ses yeux bleus-verts s’étaient refermés une dernière fois laissant un petit-enfant de quatre ans seul dans sa chambre avant qu’une porte ne claque, faisant sursauter Roman qui sanglotait. L’homme avait compris et s’était alors précipité vers le corps immobile de sa femme.

« Non ! Non ! », s’était-il mis à hurler de tout ses poumons. « Vas t’en ! Laisse-moi seul ! », hurla t-il à son fils qui tenait la main de sa maman.

« Je veux pas. Je veux rester avec maman. » , pleura l’enfant.

« Tu n’es pas venu ! Vas t’en ! » , rugit-il furieux.

Son père n’avait pas eu le temps de lui dire au revoir contrairement à lui. Roman, prit de peur et n'ayant jamais vu son père dans une colère aussi noire avait couru et dévalé les escaliers pour aller pleurer au fond du jardin, inconsolable. Depuis ce jour-là, la famille Hansen n’en était plus vraiment une. Noyé dans le chagrin, son père s’était mis à boire et l’homme aimant qu’il avait autrefois connu s’était évaporé à jamais..

Deux ans après, Roman pensait encore très souvent à cette jolie femme blonde qui l’avait tant serré dans ses bras. Elle avait toujours été là pour l’endormir en lui lisant ses contes favoris et elle avait toujours eu cette manie de lui caresser la joue avant de lui ébouriffer les cheveux. Allongé sur la moquette, le regard perdu vers le plafond, le petit s’était mis à sursauter en entendant une voix grave l’appeler. Le cœur bondissant dans sa poitrine, il avait dévalé les escaliers, mais était tombé lors de la dernière marche. Il s’était alors mis à gémir et à se frotter le genou tandis que son père arrivait vers lui en furie.

« Roman ! Cesse de geindre ! Madame Smith m’a dit que tu n’avais pas encore fait tes devoirs ! Je te l’avais pourtant dit ! »

Dans ce genre de situation, il n’était pas rare que le père saisisse son fils par la manche pour aller le faire asseoir dans le canapé en lui donnant son cahier avant d’attraper une bière ou du whisky en s’installant dans le canapé d’en face. Le petit ne parvenait pas à se concentrer avec les yeux haineux de son père sur lui..

* Copenhague, 2004 *



Passionné des livres depuis qu’il savait lire correctement, Roman passait la plupart de son temps à bouquiner. Sa littérature favorite était celle des Anglais, ils avaient un goût incroyable pour les mots si bien qu’il lui arrivait de faire pas mal de nuits blanches pour finir le livre qu’il avait commencé le matin même. Il y apprenait l’anglais par la même occasion. Néanmoins,  il y avait eu un soir où son père en avait eu assez. Tandis qu’ils s’apprêtaient à manger et que son fils était encore à paresser sur le canapé à lire, il lui avait subitement arraché la chose des mains.

« Papa ! J’ai pas fini ma page ! »

Mais le père, ayant encore eu sa dose d’alcool de la journée déchira alors les pages jaunies du livre avant de le jeter d’un geste rageur dans le feu.

« Voilà ! Maintenant, tu viens manger ! C’est pas en avalant des tonnes de bouquins et ne pas lever ton petit cul que tu vas réussir ! »

Roman s’était précipité vers la cheminée pour attraper la grande barre de fer qui permettait de brasser le bois pour tenter de ramener son bien vers lui. L’homme s’était aussitôt précipité vers lui, lui tirant violemment le bras avant de saisir la barre au bout brûlant. Il ne la reposa pas et menaça son enfant qui s’empressa de reculer.

« Tu l'as détruit. Je l’avais acheté avec mon argent, c’est pas juste ! », trouva le courage de s’exclamer Roman en le fusillant du regard.
« Ah oui ? Et bien, je m’en fiche! Il y des choses plus utiles à acheter dans la vie comme de quoi manger imbécile ! »
« Mais on a de l’argent, on n'est pas des pauvres, alors si j’ai pas le droit de m’acheter un livre c’est pas juste ! », répéta t-il.

Le grand brun posa alors la barre de fer à sa place et porta la main à sa ceinture. Le blond avait reculé d’un autre pas tandis que la terreur jaillissait dans ses yeux. Il avait immédiatement compris ce qui l’attendait.


* Copenhague, 2010 *




Requiem for a dream music link

!!! Attention, les passages qui vont suivre peuvent choquer la sensibilité de certaines personnes. !!!

Ecrire en plus de lire, était devenue la passion du petit qui avait maintenant bien grandi. Il avait dix sept ans et dans quelques jours, le jeune jeune homme allait fêter sa majorité.

Mourir avant de pouvoir renaître. Mourir avant de pouvoir voir la vie sous un autre angle. Mourir pour se réincarner dans une vie où le bonheur serait au rendez-vous. Voilà ce dont le jeune homme à moitié nu - seulement vêtu d’un caleçon - était en train de penser maintenant qu’il était debout sur cette chaise et qu’il était prêt à la valdinguer pour laisser faire le travail de la corde qu’il avait noué autour de son cou. Pourquoi continuer son existence dans une vie aussi pourrie où il haïssait tout le monde et que la plupart des gens au lycée faisaient semblant d’apprécier cette espèce de prince qu’il était, mais qu’il n’était même pas en réalité ? Le masque retombait dès lors qu’il franchissait le seuil de sa maison et les conquêtes féminines et masculines qu'il réussissait souvent à avoir ne le tirait de sa misère que d'une manière éphémère. Depuis environ deux ans, maintenant qu'il était en âge de pouvoir encaisser un peu mieux les coups que son paternel lui donnait, il parvenait à se défendre et à riposter. Il n'avait plus aussi peur qu'avant, ou du moins, il le montrait moins.

Clac. La porte de sa chambre s’était ouverte à la volée laissant un grand brun aux cheveux noirs grisés se précipiter vers le blond afin de lui faire enlever cette corde.

« Mon fils est devenu taré !!! Hors de question que tu fasses ça ! L’image de notre famille !! », scanda t-il. « Tu es fou ma parole. »

Roman avait alors sauté de la chaise, libre de la corde à cause de son imbécile de père et lui fit face.

« Ah ouais?! À qui la faute hein ?! Putain, mais tu pues l’alcool et il est dix heures du matin ! C’est pathétique ! T’es pathétique ! Comment oses-tu parler de l'image de notre famille ?! Tu l'a réduit en miettes à toi tout seul, ça fait bien longtemps que notre "famille" n'existe plus ! » , s’exclama le jeune homme en le regardant avec dégoût.

Au mot pathétique, le brun s’était approché de lui et sa main avait volé vers la joue du blond qui ferma aussitôt les yeux en ressentant l’impact violent, puis le second qui suivit sur l'autre joue. Il sentait quelque chose de chaud perler à son nez qu’il essuya aussitôt avec la manche de sa chemise bleue qui se tâcha de rouge, encore plus énervé contre son père.

« Je te déteste, tu le sais ça ?! » fit Roman.

Son père l’attrapa par le col avant de le pousser avec force vers la commode. Le blond n’eut pas de chance cette fois-ci. Ce fut son crâne qui se prit le coin trop pointu et il hurla de douleur avant de tomber. Le grand brun ne lui laissa aucun répit et se mit à califourchon sur son fils afin de resserrer ses doigts rugueux et trop gros autour du col de sa chemise. Roman n’avait pas eu le temps de reprendre sa respiration et alors que les étoiles commençaient à danser devant ses yeux en raison de sa vue maintenant troublée, il haleta dans l’espoir d’avoir de l’air. Ses jambes se mirent à bouger pour pouvoir se libérer de l’emprise de ce monstre.

« Lâ…lâ..ches…moi..! », parvint-il à dire en s’étouffant.

Un rire diabolique et dénué de toute raison se fit entendre dans la pièce et le père sortit alors une lame de sa poche afin de la coller sous la gorge de son fils.

« Ah ouais ? Répète ça un peu ! »
« Je te hais. » , murmura-t-il avec toute sa colère en essayant de se débattre.

Cela eu pour effet de sentir la lame encore plus sous sa peau. Son père n'utilisait jamais de lame avec lui, mais il fallait croire qu'il y avait un début à tous les types de torture qui émergeaient dans son esprit de taré.. Ici.. son père avait dépassé la somme de taux d'alcool dans son sang.

« J’vais t’en donner une raison de me détester petit morveux ! »
, hurla le brun totalement fou en retirant sa ceinture qu’il jeta cette fois-ci sur le côté.

Ce n’était pas normal. S’il la prenait, c’était pour le battre avec et non s’en débarrasser. Mais le père avait d’autres plans en tête à cet instant-là. Il se mit à le gifler de nouveau afin de l’étourdir encore plus. En entendant le bruit de sa braguette descendre, le blond commençait à comprendre et fit bouger tout son corps.

« Au s’cours !!! » hurla t-il avant de s’en prendre une autre plus violente et de sentir la main du monstre se poser sur sa bouche afin de l’empêcher de crier.

« Petite salope. Si tu crois que j’ai pas deviné que tu aimais aussi ça avec les hommes. » , lui murmura le monstre en posant sa main sur son entrejambe avant de tirer sur le tissu pour le faire descendre.

C'était donc ça.. d'une manière oui d'une autre son père avait su.. Les larmes de rage perlaient aux yeux du blond. Le contact des doigts de son père allait le faire vomir.

« ME TOUCHES PAS!!! »

Le sang qui coulait de son crâne était en train de tâcher la moquette et sa vision tout à l’heure troublée devenait d’avantage plus floue, ne lui donnant pas le temps de réaction nécessaire à sa défense. Il tentait de chasser les mains de son père comme il le faisait d'ordinaire pour le frapper en retour, mais il en voyait plus de deux. Tout se dédoublait autour de lui et la panique qu’il ressentait en voyant que l’homme avait baissé lui aussi son pantalon et son dernier vêtement n’arrangeait rien. Il s’était mis à crier comme il le pouvait avant que son père ne l’étrangle de nouveau.

« On va voir si tu vas aussi aimer ça ! », hurla le monstre en commençant alors à écarter de force les jambes de son fils pour le mettre dans la position qu’il voulait.

« Non non non ! Help help help !! », hurla le blond en sachant que personne ne viendrait à son secours dans ce salon trop fermé.

Il tenta de lui donner un coup mais le père fut trop rapide et lui tordit le poignet sans aucune pitié. Combien de temps allait donc durer le supplice ?! Sa respiration devenait de plus en plus haletante tandis qu'il avait l'impression qu'il allait mourir. Prisonnier ! Fait comme un rat ! Il gémissait de peur et grognait de colère en luttant tant bien que de mal, mais ce qui devait arriver arriva. Le monstre ne s'arrêtait pas et il ne ferait pas marche arrière. Ce fut alors qu’il ressentit une intense douleur qui le fit hurler encore plus. Ses mains s’étaient alors resserrées autour des poignets du monstre pour tenter de le faire lâcher prise. Des larmes de souffrance coulaient sur ses joues et chaque impact qui révélaient alors toute la haine du père envers son fils l’entraînait vers le fond du ravin de l’inconscience. Combien d’impacts en lui compta t-il avant que le noir ne l’emporte ? Roman ne se souvenait plus, mais ce jour-là n’avait été que le début du cauchemar.


* Ostrov Island, aujourd’hui. *




Sept ans s’étaient écoulés depuis ce jour-là et Roman se trouvait allongé sur le lit dans ce qu’ils appelaient chambre. Sept longues années qu’il n’avait pas eu la chance de voir le pays dont il avait autrefois tant rêvé et qu’il détestait désormais de tout son cœur. Tout était de sa faute.. à ce monstre qui lui avait autrefois servi de père. S’il avait cru cet homme cruel, il s’était en fait révélé diabolique. Il avait scandé que son fils était un fou depuis toujours depuis la mort de sa mère. Le traumatisme l’avait rendu « violent et dangereux. » De l’argent gagné lors de ses nombreuses soirées poker-whisky-vodka-joints avaient fini par payer et glissé sous le manteau du bon gars pour le faire interner ici et le tour avait été joué. Très simple. Bien trop simple même que Roman n’avait rien vu venir. Il avait passé les portes de l’enfer pour ne plus jamais pouvoir en ressortir. Il n’était pas un patient, ici, mais un prisonnier. Quelques jours après le drame, Roman avait eu dix-huit ans, anniversaire qu’il avait fêté en partie à bord d’un bateau et d’une entrée - resplendissante en tentatives violentes pour se débattre - chez les fous. L'enfermement l'a rendu encore plus en colère et s'il n'était pas dingue avant de rentrer, Roman l'est peut-être devenu un peu.. ses terreurs nocturnes lui font revivre ses pires cauchemars, son état dépressif l'anéanti quand il n'est pas occupé à faire la fanfare et à berner les autres en affichant bonne image. Patient colérique, difficile à cerner, compliqué à tromper et à maitriser quand il s'emporte.  

Son père, cet homme qu’il avait autrefois - dans un autre monde - aimé avait gâché sa vie à tout jamais. Aujourd’hui encore, le jeune homme de vingt-cinq ans se demande si sa mère a assisté à toute cette tragédie de là où elle est. Pouvait-elle punir cet homme sans cœur en le tourmentant et en torturant son âme jusqu’à fin de sa vie ? Il l’espérait de tout son coeur maintenant rempli de haine et d'envie de vengeance.  

pseudo internet
prénom : Marine âge : 21 today    type de personnage : Inventé  d'où connais-tu le forum ? comment le trouves-tu ? Grâce aux tops sites, et génial, sinon je ne reviendrais pas avec un second compte     as-tu lu le règlement ? Ja naturlich    autre chose à dire ? I'm back  


Code:
<t>dane dehan »</t> <ps>roman daan hansen</ps>




Dernière édition par Roman D. Hansen le Ven 15 Juin - 21:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 799
MIROIR : Daniel Sharman
IDENTITÉ : Sunkissed
CRÉDITS : Sunkissed
A DÉBARQUÉ LE : 09/04/2018

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 7:05

Dane
Eh ben, sacré caractère ce petit Je seeens que ça peut faire des étincelles, entre nos deux persos
Rebienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 696
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015

SITUATION : maybe he can save me from sadness
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 12:14

Rebienvenue et joyeux anniversaire !

_________________
le poison était dans la plaie voyez-vous, et la plaie ne se refermait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youknowiambad.tumblr.com
PILULES AVALÉES : 410
MIROIR : Dane DeHaan
IDENTITÉ : MissW
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 11/06/2018

SITUATION : Á sa sauce et son humeur du moment
EST ÂGÉ DE : 25 de conneries.
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 13:03

Owwww viel dank Leute

Je poste mon histoire ce soir hihi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
PILULES AVALÉES : 713
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 17:29

Re-Bienvenue
Tu me donnerais presque envie de me refaire A Cure for Life avec le petit Dane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 186
MIROIR : Emilia Clarke
IDENTITÉ : lamaouautruche
CRÉDITS : jeune padawan
A DÉBARQUÉ LE : 20/04/2018
(c) jeune padawan
SITUATION : En couple
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 19:25

Re-bienvenuuuuuuuue Et bon anniversaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 150
MIROIR : Jake Gyllenhaal
IDENTITÉ : Sarada
CRÉDITS : /
A DÉBARQUÉ LE : 28/05/2018

SITUATION : /
EST ÂGÉ DE : 34 ans
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 19:47

Yeah!!!!!!!! Rebienvenue hahaha
Bon anniversaire Nathi Euh... Roman... Euh... Zum Geburtstag viel Glück
J'adore son caractère, j'ai trop hâte de voir l'histoire :P Et puis, Dane quoi!!!! Héhé, hâte que tu puisses le jouer (si tu vois ce que je veux dire......... )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 774
MIROIR : Dylan O'Brien
IDENTITÉ : Romy
CRÉDITS : Caligula
A DÉBARQUÉ LE : 27/10/2015

SITUATION : Célibataire personne n'a voulut de moi, mais carrément en manque d'amour & de sexe d'où le fait que saute sur tout ce qui est joli et qui bouge
EST ÂGÉ DE : 28 ans
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 20:47

Hallooooo you are cute

Re bienvenue et bonne chance pour ta fiche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 410
MIROIR : Dane DeHaan
IDENTITÉ : MissW
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 11/06/2018

SITUATION : Á sa sauce et son humeur du moment
EST ÂGÉ DE : 25 de conneries.
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Lun 11 Juin - 21:26

Coucou à tous ! Merci pour tous vos petits mots de bienvenue qui font chaud au coeur

@kriemhilde svensson: Ne te prive pas de revoir ce film awsome :)

@a. niamh o'callaghan : Merci beaucoup hihi

@camaël ellison : J'ai vraiment aussi hâte de le jour oui et tiens j'ai d'ailleurs une idée, je t'en parle en DM :)

@roméo l. johnson : Merci beaucoup Roméo, you're cute too
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 696
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015

SITUATION : maybe he can save me from sadness
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Mar 12 Juin - 22:03


Félicitations !

Wow cette vie atroce qu'il a eu C'est super bien écrit en tout cas ! Hâte de voir Roman en rp

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________
le poison était dans la plaie voyez-vous, et la plaie ne se refermait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youknowiambad.tumblr.com
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 2709
MIROIR : dianna agron
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/jeune padawan signature/anaphore
A DÉBARQUÉ LE : 29/07/2016

SITUATION : célibataire
EST ÂGÉ DE : 28 ans (née le 29 septembre 1990)
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Mar 12 Juin - 22:31

re-bienvenue

_________________
i'll morph to


someone else
ANAPHORE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 410
MIROIR : Dane DeHaan
IDENTITÉ : MissW
CRÉDITS : L'Affreux Jojo
A DÉBARQUÉ LE : 11/06/2018

SITUATION : Á sa sauce et son humeur du moment
EST ÂGÉ DE : 25 de conneries.
avatar

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    Mar 12 Juin - 23:16

WOOOOOW je rentre tout juste et que vois-je ?! Ma fiche validée oO Merci beaucoup ! :)
Ravie que ça vous ai plu en tous cas, soulagée que la vie atroce n'était pas trop forte, je me suis dis, peut-être j'y étais allée un peu fort ^^

Merciiii **

Here I am Leute ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thewritinglover.wixsite.com/monsite/blog/
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.    

Revenir en haut Aller en bas
 

♠ Roman D. Hansen ♠ ✒ I sometimes have an over-confidence that can be viewed as arrogance, but I don't care.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mon Premier Roman (début)
» Pub pour mon roman ^^
» Igor le chat, roman jeunesse
» Roman policier Alice de Caroline Quine
» [COLIS] Roman - Amis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-