AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Nous avons besoin de psychologues et de médecins.
D'ailleurs, pensez à nos scénarios, ils sont très attendus ! ♥
Merci de jeter un coup d'œil aux pathologies du forum.

Partagez | 
 

 nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 321
MIROIR : chris wood
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/exordium signature/exception
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2018

SITUATION : célibataire, certainement trop dingue pour être en couple avec qui que ce soit
EST ÂGÉ DE : vingt huis ans déjà (ou seulement ?), je suis né le premier jour de mars 90
avatar

MessageSujet: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Dim 1 Avr - 22:56


Nolan Alexander Malrow
l'homme est un loup pour l'homme

identité : nolan alexander malrow. surnom : essayez de lui en donner un et vous allez voir ce qu'il vous en coûte. date et lieu de naissance : brooklyn, new york, le premier mars 1990. âge : vingt huit ans. nationalité et origines : américaines pures, enfin c'est ce qu'il dit. Le gamin était balancé de famille d’accueil en famille d’accueil parce que ses vieux ne voulaient pas de lui. Personne ne voulait de lui. situation maritale : célibataire, pas grand monde ne veut d'un meurtrier. orientation sexuelle : femmes, hommes, peu importe. occupation : patient bien sûr. Vous en avez encore beaucoup des questions dans le genre ? ancienneté à ostrov island : deux ans, environ. avril 2016, pour être précis. maladie(s) : héboïdophrénie, agressions physiques, meurtre. avatar : chris wood groupe choisi : lycoris sanguinea principaux traits de caractère : pervers-narcissique, hot af, beau parleur, attentif, agressif, calculateur, intelligent, gourmand, sarcastique.
i'm not mad, my reality is just different from yours...
T’es qu’un gosse. Un gosse qu’on balance de famille d’accueil en famille d’accueil, en passant par des foyers. Ce n’est pas une enfance ça, c’est presque incroyable que t’es pas déraillé avant ce fameux jour. T’es un gamin qui parle pas beaucoup, qui ne se lie pas vraiment aux autres. On pense déjà que t’es dingue, alors qu’au fond tu te dis juste que ce n’est pas la peine de t’attacher, on finira bien par ne plus vouloir de toi et il va falloir se séparer. Alors à quoi bon s’attacher. Tu te souviens de toutes les familles où tu as été. Pas à la perfection, mais tu te souvenais des petits détails qui faisaient qu’elles étaient toutes différentes. Tu te souviens de la famille où, ils étaient tous végétariens. Alors tu as dû le devenir toi aussi. Avant qu’ils ne se séparent de toi, au bout d’un mois. Tu te souviens de ceux dont tous les enfants avaient déjà quitté la maison. Ceux qui avaient un home cinéma dans leur cave. Ceux qui ne fêtaient pas Noël. Ceux qui n’écoutaient que du métal et au contraire, ceux qui n’écoutaient que de la country. Et surtout, tu te souviens de ceux qui te frappaient. Qui s’amusaient à te battre juste pour se défouler. Mais toutes les familles se sont débarrassées de toi. Toute, sauf la dernière, évidemment. Tu ne comprenais pas trop pourquoi. Tu avais d’excellents résultats scolaires. En classe tu étais discret et efficace. Dans la cours de récréation, tu observais les autres, sans te mêler à eux. Et en grandissant, ton regard sur eux changeaient. Alors qu’au début tu les enviais, d’avoir une famille, des amis, tout ce que tu n’avais pas, au fur et à mesure des abandons familiaux que tu subissais, tu les haïssais. Ils ne faisaient pas attention à toi, seulement pour t’emmerder, se foutre de toi. Le gamin sans famille. Tu commençais à les détester et l’envie de te mêler à eux n’existait plus du tout. La seule personne que tu appréciais réellement, c'était ton frère. Mais tu ne le voyais jamais, lui aussi était balancé d'une famille à l'autre mais jamais dans les mêmes que toi. Parfois, vous vous retrouviez en foyer, mais jamais très longtemps. Autrement, personne n’attirait ton attention. Mais d’après les professeurs, psychologues, rien d’alarmant. Absolument rien. Tu étais juste un gosse asocial. Personne ne pensait qu’un jour, tu dérailles à ce point-là.

7:00 am. Ton portable sonne. Ce n’est pas un réveil à proprement parler. C’est ton ami -si tu peux le considérer comme tel- qui t’appelle. Tu râles parce que tu n’aimes pas être réveillé de la sorte, tu lui dis que tu arrives, avant même qu’il ne puisse parler. « Désolé mais, j’me dégonfle. C’est trop risqué vieux. » Tu te redresses d’un coup, en colère. « Sérieusement ? Maintenant ? » Tu souffles un grand coup, de plus en plus en colère chaque seconde. Un lâche. Ce gars n’était qu’un lâche. Finalement tu ne dis plus rien. Tu n’entends même plus ce qu’il te dit, les excuses qu’il te sort. Tu raccroches, te frotte le visage entre tes mains avant de te lever et t’étirer. C’était le grand jour et même si ton complice te laissait tomber, tu irais. Des mois pour tout mettre en place, des mois de « on y va » « on n’y va pas », mais aujourd’hui c’était le jour J. 7:30 am. Tu as pris une douche plus longue que prévu, et ton téléphone sonne à nouveau. Un réveil pour te dire qu’il te reste une demie heure avant l’ouverture du centre commerciale. C’est bon tout était prêt. Tu ne stressais pas, tu étais étrangement calme. La colère à nouveau enfuie en toi. Et pourtant, il y avait de quoi stresser. Si vous vous faisiez attraper, vous étiez cuits tous les deux. Mais c’était toi le cerveau, et tu savais que c’était un bon plan. 8:00 am. Tu es l’un des premiers présent dans cet énorme bâtiment. Il n’y a pas grande monde pour le moment, alors tu attends. Tu repères un peu. Les caméras, les vigiles. Tu les observes. Ils sont armés. Ils font des rondes. Et toutes les demies heures la porte sud n’est pas surveillée. Parfait. Un autre vigile te fit part de son étonnement. D’après lui, il y a plus de monde d’habitude. Plus de vie. Qu’il espère qu’il y en aura plus cet après-midi. Tu lui offres un sourire qui se veut poli, « Sûrement. », et tu repars. Il est neuf heure et demi et tu rentres chez toi. 10:00 pm. Tu es à nouveau chez toi, dans ton vieil appartement miteux. Tu regardes ton arme, tu vérifies à ce qu’elle fonctionne correctement, pour plus tard quand tu en aurais besoin. Tu la nettoies, tu la bichonnes comme si elle était ton propre enfant. 12:00 pm. Ton dernier repas avant ton gros coup. Tu regardes la télé, les informations. Rien à signaler. Ils n’avaient rien à raconter, alors ils parlaient pour ne rien dire. Des célébrités dont tu ignorais toujours pourquoi elles étaient célèbres, par exemple. Bientôt on parlerait de toi. Tu deviendras célèbre toi aussi. Tristement célèbre. Tu te levais, posais ton assiette vide et sale dans l’évier. Tu la lavais. Tu ne savais pas pourquoi mais tu la nettoyais. 1:00 pm. Tu te prépares. Tu mets un gilet ample, ton arme est cachée en dessous. Et tu sors de chez toi. Tu salues ton voisin, comme tous les jours. Comme si de rien n’était. Et tu pars. Tu retournes au centre commercial où tu étais ce matin. Cette fois, tu fais rapidement le tour des alentours. De l’extérieur. Et enfin, tu attends. Tu attends le moment propice pour entrer. 1:45 pm. J’entrais enfin, avant d’avancer. Avancer d’un pas pressé jusqu’au point important, jusqu’à l’endroit où se trouvait le plus de monde. Il fallait que ça ait le plus d’impact possible.  2:00 pm. Tu commences à tirer. A tirer sans vraiment regarder. Tu tires dans le tas, n’importe où. Tu ne te contrôles plus. Tu te sens puissant. Et ce sentiment, est bien plus fort que toi. Tu n’arrives pas à t’arrêter. Puis tu entends d’autre coup de feu, mais vers toi. Tu es touché à l’épaule, alors que tu toi tu tirais ton dernier coup. Tu lâchais ton arme en même temps, par réflexe et tu partais le plus vite possible. 3:00 pm. Assis sur le rebord de ta baignoire, tu essayes de retirer la balle de ton épaule. Tu te demandes comment tu as fait pour ne pas te vider de ton sang sur le chemin du retour. Tu te demandes aussi comment ils ont fait pour ne pas te rattraper. Tu finis de te soigner, comme tu pouvais et tu allais dans le salon. Tu allumais la télé. Comme prévu, tu étais déjà sur toutes les chaînes d’informations. 4:00 pm. D’un seul coup la porte s’ouvre. Tout va trop vite, il y a du bruit ça va rameuter les voisins. D’un seul coup on te plaque au sol et tu hurles de douleur. Tu avais presque réussi à oublier la blessure à ton épaule, jusqu’à ce que ce flic te plaque au sol, te dise tes droits et qu’on t’embarque.

« Nolan Alexander Malrow, vous êtes déclaré coupable. Vous purgerez la peine maximale à la prison Rikers Island. » Ces mots se répètent encore dans ta tête aujourd’hui. Tu étais conscient de tes actes et tu n’avais même pas cherché à nier. Tu avais merdé quelque part, ils t’avaient retrouvé. D’un côté, tu étais assez content qu’ils ne t’aient pas retrouvé tout de suite, sinon il t’aurait tué. D’un autre côté, tu te disais que la prison ça n’allait pas être de tout repos. Mais tu te débrouillerais. Comme toujours.  Alors on t’envoyait là-bas, ou plutôt on te renvoyait là-bas, vu que tu avais passer toute la durée de ton procès enfermé sur cette île. Et les problèmes avaient déjà commencé. Et t’y voilà coincé pour toujours. Toute une longue (ou courte) vie. Toujours aussi asocial, tu ne te mélangeais pas aux autres détenus, sauf lorsque tu te battais avec eux. Sauf lorsque tu décidais de les chercher, pour voir jusqu’où ils pouvaient aller. Tu étais le trouble-fête de la prison, tout le monde te connaissait. Chaque garde, chaque détenu, même s’ils ne t’avaient jamais vu. Ils connaissaient tous ton nom et surtout, ils savaient tous pourquoi tu étais là. Et ils t’évitaient. Pas parce qu’ils avaient peur, mais parce qu’eux, ne voulaient pas avoir de problèmes. Mais plus tu causais de problèmes, plus ton comportement inquiétait les gardes et tous les autres membres du personnel. Alors on te dit d’aller voir un psychiatre. Ce que tu faisais. Ce qui ne t’enchantais pas du tout mais tu y allais. Tu ne lui parlais pas vraiment, de toute façon il savait déjà tout de ta vie. Ton enfance, le crime que tu avais commis. Il connaissait même les notes que tu obtenais au lycée. Il savait que tu avais abandonné la fac. Il savait tout. Et au bout de plusieurs séances… « Monsieur Malrow, pour votre bien mais également celui de vos codétenus nous vous transférons dans un autre établissement. Vous y serez mieux. Vous partez dès demain, à Ostrov Island. »  Une autre île, super. Alors tu partais, dès le lendemain pour l’Angleterre. Le temps de faire tout le voyage, tu n’arrivais que le surlendemain sur cette île. Beaucoup plus lugubre que la prison. Mais c’était ta nouvelle maison désormais. C’était là que tu allais passer le reste de ta vie. Et ce n’était pas forcément mieux qu’en prison…

jeune padawan
prénom : lara âge : 23 ans type de personnage : scénario de calypso     d'où connais-tu le forum ? c'est la faute de piper comment le trouves-tu ? pas beau du tout  as-tu lu le règlement ? je sais pas lire désolée  autre chose à dire ? raclette party ce soir  


Code:
<t>chris wood »</t> <ps>nolan a. malrow</ps>




Dernière édition par Nolan A. Malrow le Lun 2 Avr - 22:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 696
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015

SITUATION : maybe he can save me from sadness
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Dim 1 Avr - 23:22


Fais gaffe à toi Et j'ai hate de lire la suite

Rebienvenue

_________________
le poison était dans la plaie voyez-vous, et la plaie ne se refermait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youknowiambad.tumblr.com
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 321
MIROIR : chris wood
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/exordium signature/exception
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2018

SITUATION : célibataire, certainement trop dingue pour être en couple avec qui que ce soit
EST ÂGÉ DE : vingt huis ans déjà (ou seulement ?), je suis né le premier jour de mars 90
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Dim 1 Avr - 23:30

toi fait gaffe à toi
merci

_________________

- Swear to God I ain't ever gonna repent, mama, can I get another amen? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar
Invité

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Lun 2 Avr - 1:56

Re-bienvenue sur le forum et amuse toi bien avec ce nouveau perso .
Revenir en haut Aller en bas
PILULES AVALÉES : 202
MIROIR : Emmy Rossum
IDENTITÉ : A-H
CRÉDITS : morphine
A DÉBARQUÉ LE : 02/10/2017
I have dreamt of a place for you and I; no one knows who we are there. All I want is to give my life only to you. I&#39;ve dreamt so long. I cannot dream anymore. Let&#39;s run away, I&#39;ll take you there...
SITUATION : tourmentée sentimentalement
EST ÂGÉ DE : 30 ans
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Lun 2 Avr - 2:29

Rebienvenue

Amuse-toi bien avec ce nouveau perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 321
MIROIR : chris wood
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/exordium signature/exception
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2018

SITUATION : célibataire, certainement trop dingue pour être en couple avec qui que ce soit
EST ÂGÉ DE : vingt huis ans déjà (ou seulement ?), je suis né le premier jour de mars 90
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Lun 2 Avr - 15:53

Merci vous deux !

_________________

- Swear to God I ain't ever gonna repent, mama, can I get another amen? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATRICE
PILULES AVALÉES : 696
MIROIR : Amber Heard
IDENTITÉ : yellowsubmarine
A DÉBARQUÉ LE : 25/12/2015

SITUATION : maybe he can save me from sadness
EST ÂGÉ DE : 27 ans
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Lun 2 Avr - 22:29


Félicitations !

Ca va mal finir même si il est hot af Tout est bon !

Te voilà maintenant validé En premier lieu, nous te demanderons d'aller vérifier que ton avatar est bien recensé. Désormais, tu as la possibilité d'aller te créer un scénario. Tu devras ensuite aller créer ta fiche de liens et celle de tes sujets. Oh, n'oublie pas de faire ta demande de logement ou de dortoir ! Ensuite, rendez-vous dans ce sujet, que vous soyez psychiatres ou patient, pour vous recenser ! Bon jeu sur Ostrov Island !

_________________
le poison était dans la plaie voyez-vous, et la plaie ne se refermait pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://youknowiambad.tumblr.com
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 321
MIROIR : chris wood
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/exordium signature/exception
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2018

SITUATION : célibataire, certainement trop dingue pour être en couple avec qui que ce soit
EST ÂGÉ DE : vingt huis ans déjà (ou seulement ?), je suis né le premier jour de mars 90
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Lun 2 Avr - 22:36


merci

_________________

- Swear to God I ain't ever gonna repent, mama, can I get another amen? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PILULES AVALÉES : 713
MIROIR : Jennifer Lawrence
IDENTITÉ : Sammix
CRÉDITS : Angie & Tumblr
A DÉBARQUÉ LE : 23/11/2017

SITUATION : Célibataire
EST ÂGÉ DE : 26 ans
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Sam 7 Avr - 13:42

Re-Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
PILULES AVALÉES : 321
MIROIR : chris wood
IDENTITÉ : jeune padawan
CRÉDITS : avatar/exordium signature/exception
A DÉBARQUÉ LE : 01/04/2018

SITUATION : célibataire, certainement trop dingue pour être en couple avec qui que ce soit
EST ÂGÉ DE : vingt huis ans déjà (ou seulement ?), je suis né le premier jour de mars 90
avatar

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   Sam 7 Avr - 15:03

merci

_________________

- Swear to God I ain't ever gonna repent, mama, can I get another amen? -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath   

Revenir en haut Aller en bas
 

nolan malrow 》 in case you haven't figured it out by now... i'm a sociopath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 07. Strange Case of Dr Jekyll and Mr Hyde
» Samuel Nolan
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Nolan | I will always survive.
» Nolan ROUX

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostrov Island :: Monsters Among Us :: Four Walls And A Roof :: Welcome in !-